Un lycéen a été frappé par un groupe de jeunes à Bourgoin-Jallieu (Isère) jeudi, en marge de la minute de silence organisée en hommages aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Selon les premiers éléments, il s'agirait d'une attaque raciste.
AFP

La minute de silence organisée jeudi à midi en hommages aux victimes de l’attentat de Charlie Hebbo a été suivie par de très nombreux Français. Ce moment de recueillement s’est globalement bien déroulé, sauf en Isère. A Bourgoin-Jallieu, un lycéen de 17 ans, d’origine maghrébine, a en effet été pris pour cible par un groupe de jeune. Au nombre de quatre ou cinq, les agresseurs l’auraient d’abord injurié à propos de ses origines avant de l’insulter et de le rouer de coups, selon les informations du Dauphine Libéré. Le journal précise que les malfaiteurs l’auraient plaqué "contre une voiture" pour le frapper avec leurs "pieds" et leurs "poings". Ils auraient ensuite pris la fuite.

Blessé par cette agression, le jeune homme s’est vu prescrire trois jours d’interruption temporaire de travail. Il a par ailleurs porté plainte contre ses agresseurs. Une enquête a été ouverte.

A lire aussi - Attentat de Charlie Hebdo: l'hommage en desins des dessinateurs 

A Paris, le rassemblement de jeudi s’est déroulé dans le calmeQuelques heures après cette minute de silence, plusieurs rassemblement en hommages aux victimes du massacre ont été organisées dans plusieurs villes de France, à l’instar de ce qui avait été organisé à Paris mercredi soir. Plusieurs milliers de personnes se sont ainsi retrouvés vers 18 heures place de République, dans la capitale. Aucun débordement n’a été enregistré au cours de ce rassemblement de personnes de tous les âges et de tous les horizons.

Vidéo sur le même thème - La minute de silence à i>Telé

Vidéo : La minute de silence à iTélé en hommage à Charlie Hebdo