Le nombre de retraités au régime général ne cessent d'augmenter. Conséquences, les dépenses s'accroissent et les pensions progressent peu.
IllustrationIstock

Retraités : la France en compte 1,5% de plus en 2018

14,35 millions de retraités étaient inscrits au régime général le 31 décembre 2018. Soit une hausse de 1,5% en un an, contre 0,8% l’année précédente. Parmi les pensionnés, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) recense dans son bilan annuel publié ce lundi 4 mars, 7,98 millions de femmes et 6,37 millions d’hommes (pensions de réversion comprises), rapporte BFM.

Ce phénomène s’explique par une poussée démographique due à l’afflux de nouveaux retraités: la Cnav a attribué 666.423 nouvelles pensions "de droit direct" (hors réversions), soit une hausse de 5,3% après un accroissement de 3% en 2017.

Cela se répercute ainsi sur les dépenses du régime général, puisque 118 milliards d'euros de prestations ont été versées. Bien que cela représente 2,9% de plus qu'en 2017, la pension moyenne attribuée par la Cnav n'a progressé que de 0,9%, à 686 euros.

Retraités : une pension mensuelle de 1091 euros en moyenne

Les 5,35 millions de Français ayant effectué l’ensemble de leur carrière au régime général, perçoivent en moyenne une pension mensuelle de 1 091 euros. C’est 5 euros de plus que fin 2017.

Toutefois, force est de constater que la pension des femmes reste encore inférieure à celle des hommes : 1008 euros contre 1 165 euros. Soit un écart de 13% !

Il convient en revanche de noter que la quasi-totalité des retraités touchent au moins une autre pension de base ou complémentaire, selon les métiers exercés. D’après le Haut-commissariat à la réforme des retraites, les Français relèvent en effet de plus de 3 régimes différents.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.