Le PERP est un système d’épargne à long terme. Les sommes accumulées sont reversées au moment du départ à la retraite. Ce produit financier, à la fiscalité avantageuse, peut se révéler intéressant.

Le PERP en quelques mots

Le PERP, pour Plan d’Epargne Retraite Populaire, est un produit d’épargne créé en 2003. Il s’agit d’une épargne à long terme qui permet d’améliorer son niveau de revenu, une fois l’âge du départ à la retraite atteint. Il est possible de souscrire un PERP auprès d’une banque, mais aussi d’une mutuelle, d’un assureur ou d’un organisme de prévoyance. Les versements peuvent être libres ou programmés, ce qui offre une certaine souplesse. A noter que le taux de rendement d’un PERP peut varier d’un établissement à l’autre et qu’il est donc utile de faire jouer la concurrence. Sachez aussi que l’argent placé ne peut être retiré avant la retraite, sauf cas exceptionnels tels qu’un surendettement, une invalidité, la fin des droits au chômage, le décès de l’époux (ou du conjoint pacsé) ou à la suite d’une liquidation judiciaire entraînant une cessation d’activité.

Publicité
Publicité

La fiscalité du PERP

Pour le souscripteur d’un PERP, l’avantage fiscal de ce produit d’épargne consiste à pouvoir déduire les sommes versées chaque année de sa déclaration de revenus. Attention tout de même, cette déduction ne peut pas excéder un certain montant, soit 10 % des revenus globaux dans la limite de 30893 euros, ou 3862 euros si les revenus annuels dépassent cette somme. Quant à la rente versée à partir du départ à la retraite, elle est imposable au même titre que les retraites et pensions traditionnelles.