La retraite complémentaire permet de percevoir une pension de retraite plus élevée que la seule pension de retraite de base. Principe, fonctionnement, voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur les caisses de retraite complémentaire.

Caisse de retraite complémentaire : principes de base

Lorsque vous exercez une activité professionnelle, vous êtes légalement tenu de verser des cotisations auprès d’une caisse de retraite spécifique. Celle-ci, appelée caisse de retraite complémentaire, dépend de la nature de votre activité et de votre statut (ouvrier, professionnel agricole, cadre, etc.). Créées à la veille des années 1950, les caisses de retraite complémentaires (AGIRC, ARRCO, MSA, etc.) viennent compléter le régime de retraite de base de la Sécurité sociale. Elles permettent aux Français de percevoir une retraite plus élevée à l’issue de leur carrière grâce à un complément de retraite (pension de retraite de base de la Sécurité sociale + pension de retraite complémentaire).

Caisse de retraite complémentaire : fonctionnement

Publicité
La plupart des caisses de retraite complémentaire fonctionnent avec un système de régime à points (à l’inverse de la caisse de retraite de la Sécu qui fonctionne avec un système par trimestres). Ce sont elles qui sont chargées de recouvrer les cotisations auprès des employeurs et auprès des particuliers. Lorsque l’affilié à une caisse de retraite complémentaire prend sa retraite, les points acquis durant l’exercice de sa profession sont transformés en numéraire, selon une valeur du point définie. Il perçoit alors son complément de retraite en plus de sa pension de retraite du régime de base.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet