QUIZ : connaissez-vous l'origine de ces expressions ?
Mettons les points sur les " i ", "se tenir à carreau" : la langue française fourmille d'expressions imagées et colorées à tel point qu'on en oublie parfois leur origine. Testez vos connaissances et découvrez les dessous de ces expressions avec notre quiz !

Vous ne vous en rendez peut-être plus compte mais, i l ne se passe pas une journée sans que vous ayiez eu recours à une  expression  imagée : "avoir (quelque chose) sur le bout de la langue", "poser un lapin", "avoir les yeux plus gros que le ventre"...

Des expressions très populaires pour certaines, moins connues pour d'autres. Elles ont, dans tous les cas, l'avantage de résumer une situtation en quelques mots, tout en ajoutant une petite touche d'humour. Ce qui n'est pas pour nous déplaire.

Plongeons dans le passé pour découvrir les origines surprenantes de ces expressions très imagées, voire loufoques !

Les expressions courantes de la langue française ayant une origine historique

  • Ça ne mange pas de pain : quand une décision ne coûte rien, ça ne mange pas de pain ! Cette expression médiévale trouve ses racines dans une époque où le pain était l'aliment de base. À l’époque, prendre une décision sur une dépense qui "ne mangeait pas de pain" voulait dire que cela ne coûtait pas grand-chose pour la famille. Cela n’avait pas d’impact sur l’achat de cet aliment de première nécessité.

  • C’est une autre paire de manche : face à une situation plus complexe, c'est une autre paire de manche. L'origine remonte au XVIe siècle et à la mode de l'époque. Lors des tournois, les dames avaient pour coutume de donner une de leur manche à leur chevalier, en gage d’amour. Celui-ci en l’accrochant à sa lance, promettait fidélité.  "Une autre paire de manche" pouvait aussi exprimer une infidélité.

  • Trier sur le volet : des choix soigneusement sélectionnés, trier sur le volet. Cette expression a des origines agricoles au Moyen Âge, où pour trier les graines, on utilisait, en guise de tamis, un voile fin appelé "volet". Ainsi était trié les pois et les fèves, de manière méticuleuse.

 

  • Joindre les deux bouts :  lorsque le budget peine, il devient difficile de joindre les deux bouts. Au XVIe siècle, la collerette, appelée "la fraise" en raison de sa forme, était à la mode parmi les nobles et les bourgeois. Sa taille reflétait la réussite et la richesse de celui qui la portait. Lors des banquets, les serviettes de table étaient parfois trop petites à cause des fraises démesurées de certains nobles, les empêchant ainsi de "joindre les deux bouts".

  • C’est là que le bât blesse : identifier l'origine d'un problème, c'est là que le bât blesse. Au milieu du XVe siècle, l'expression "le bât blesse" trouve ses origines dans la pratique consistant à attacher un "bât" sur le dos des animaux de somme, tels que le mulet, le cheval, le bœuf, le yak ou le chameau. Lorsque le bât était surchargé, il provoquait des plaies douloureuses par frottement sur la peau des animaux, donnant lieu à l'expression.

Vidéo du jour

Si vous connaissiez déjà la plupart des origines de ces expressions, notre quiz devrait être un jeu d'enfant. À vous de jouer ! Les questions se trouvent à la fin en dernière slide.

Quelle est l'origine de l'expression "Poser un lapin" ?

1/11
Quelle est l'origine de l'expression "Poser un lapin" ?

A- En 1880, "poser un lapin" signifiait initialement offrir un lapin en cadeau lors d'une rencontre galante, symbolisant ainsi une attention particulière.

B-"Poser un lapin" en 1880 aurait été une expression utilisée par les boulangers pour décrire une nouvelle manière artistique de disposer des pains en forme de lapins dans leurs échoppes.

C- En 1880, "poser un lapin" signifiait faire attendre quelqu'un sans compensation, combinant les sens de "faire attendre" et du "lapin" symbolisant le refus de paiement dans des relations tarifées.

Quelle est l'origine de l'expression "Courir sur le haricot" ?

2/11
Quelle est l'origine de l'expression "Courir sur le haricot" ?

A-  Au XVIème siècle, le verbe "courir" remplaçait le mot "importuner", et l'expression coexistait avec "casser les pieds" ayant un sens similaire.

B-  Au Moyen Âge, "courir sur le haricot" était un rituel festif impliquant une danse en cercle autour d'un haricot géant, symbolisant la chance et la prospérité.

C- "Courir sur le haricot" était une expression secrète utilisée par les alchimistes pour décrire le processus mystérieux de transformation des haricots ordinaires en métaux précieux.

Quelle est l'origine de l'expression "Compter pour des prunes" ?

3/11
Quelle est l'origine de l'expression "Compter pour des prunes" ?

A- L'expression trouve son origine lors des croisades du XIIe siècle à Damas, célèbre pour ses pruniers. Suite à la défaite chrétienne, les croisés n'eurent que des prunes comme consolation.

B- Lors de l'assiègement de Damas, les Chrétiens ont caché des informations importantes dans des sacs de prunes pour les faire passer inaperçues.

C- Pendant les croisades, les prunes étaient utilisées comme monnaie d'échange, et leur valeur symbolique a donné naissance à l'expression.

Quelle est l'origine de l'expression "Tomber dans le panneau" ?

4/11
Quelle est l'origine de l'expression "Tomber dans le panneau" ?

Prévisualisation prochaine diapositive

Voir la suite du diaporama