En déplacement à Béziers, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a reçu une proposition de rencontre de la part du maire qui envisage plus qu'une simple rencontre…
AFP

Comme l’indique Le Scan du Figaro, Nadine Morano se rendra jeudi dans la ville de Béziers (Hérault) pour y tenir une réunion publique devant ses sympathisants.

De passage, l’eurodéputé (Les Républicains) pourrait bien rencontrer le médiatique maire de de la ville biterroise, Robert Ménard. "Elle m'a appelé pour me prévenir qu'elle serait là. Je lui ai dit que j'étais très content qu'elle vienne, que c'était une bonne idée", explique-t-il au Figaro qui a également contacté Nadine Morano ; celle-ci ne dément par sa participation à ce rendez-vous.

Au début du mois d’octobre, en pleine "Affaire Morano" consécutive aux propos de cette dernière sur la "race blanche", Nicolas Sarkozy était venu à Béziers. Lors d’une réunion publique, il avait alors taclé son ancien ministre en déclarant : "Tant que je serai président (des Républicains), personne ne portera le drapeau de notre famille en prétendant que la France est une race."

A lire aussi"Race blanche" : que pense le FN des propos de Nadine Morano ?

Ménard loue le "caractère grande gueule" de Morano

Un recadrage qui n’a pas plu à Robert Ménard qui trouve qu’elle est "victime d’une chasse aux sorcières qui est sidérante. Se faire réprimander, menacer, sanctionner parce qu'on cite le général de Gaulle dans un parti qui s'en réclame, ça me fait rire ou pleurer. Au final, tout ça me la rend plus sympathique." Le maire de Béziers explique au Figaro être en accord avec les propos de l’eurodéputé sur la "race blanche" et loue le "caractère grande gueule" de Nadine Morano. "Je trouve ça même séduisant. On ne doit pas être très loin dans nos caractères.", s’exclame-t-il.

"Regrouper tous les gens qui pensent comme nous"

Robert Ménard confie ensuite avoir proposé une alliance à Nadine Morano : "Je lui ai dit qu'il serait temps de regrouper tous les gens qui pensent comme nous que la France est grande et surpasser les postures qui interdisent de parler à tel ou tel." "Mais gênée, l'ancienne ministre craint d'être associée au FN en se montrant au côté du sulfureux Robert Ménard.", explique Le Figaro.

Vidéo sur le même thème : Com' toujours : "Robert Ménard maîtrise les codes de la communication"

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !