La députée LREM de la Sarthe Pascale Fontenel-Personne organise des visites payantes de l’Assemblée nationale. Destinées aux seniors, ces excursions sont facturées 119 euros et soulèvent un problème de déontologie.

Visiter l’Assemblée nationale en compagnie d’une députée, ça vous tente ? Ainsi que le révèle Marianne dans son dernier numéro, l’élue LREM de la Sarthe, Pascale Fontenel-Personne, propose des visites payantes du bâtiment. Une excursion qu’elle facture 119 euros. Et si la pratique peut surprendre, elle n’a en revanche rien d’illégal. Ainsi que l’explique le magazine, "accueillir des groupes de visiteurs, ce n’est pas anormal pour un(e) député(e). C’est même courant, et codifié par l’institution".

Un problème de déontologie

Publicité
Ces visites sont toutefois limitées à "des groupes de 50 personnes maximum" et doivent être organisées "au minimum trois mois à l’avance". Mais les visites de Pascale Fontenel-Personne posent problème du fait du lien qui existe avec son entreprise. En effet, l’élue codirige avec son mari une société de tourisme destinée aux seniors et baptisée Access Tour Le Mans. Or, et toujours selon les informations de Marianne, l’élue aurait cumulé ses deux fonctions et les auraient fait se rencontrer. En d’autres termes, elle aurait profité de son entreprise de tourisme pour promouvoir ses visites payantes de l’Assemblée nationale. Ce qui pose donc un problème déontologique. Les élus "s’abstiennent d’utiliser les locaux ou les moyens de l’Assemblée nationale pour promouvoir des intérêts privés", précise l’article premier du code de déontologie de l’Assemblée. Aussi, si l’Assemblée autorise les élus à organiser des visites, ces dernières ne sont jamais facturées.

En vidéo - Trop longue Marlène Schiappa voit son micro coupé à l'Assemblée 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité