Après avoir fait son grand retour en intégrant le gouvernement de Manuel Valls, Ségolène Royal est aujourd’hui considérée comme la personnalité de gauche la plus appréciée des Français.

Une belle revanche ? Après avoir effectué une véritable traversée du désert, notamment marquée par sa défaite à la présidentielle de 2007 et aux législatives de 2012, Ségolène Royal figure désormais comme la personnalité préférée des Français à gauche de l’échiquier politique. C’est en effet ce qui ressort d’un baromètre Ipsos récemment réalisé pour Le Point. La ministre de l’Ecologie arrive en quatrième position de l’ensemble du classement, juste derrière des personnalités de droite et du centre : Alain Juppé, Christine Lagarde et François Bayrou. L’ex-compagne de François Hollande s’impose par ailleurs en tête dans son camp avec 70% d’opinions favorables de la part des sympathisants PS. Elle devance ainsi Martine Aubry (68%), Laurent Fabius (62%) et Najat Vallaud-Belkacem (59%).

Publicité
Royal a la cote malgré ses couacsA croire que quelques mois seulement après avoir intégré le gouvernement de Manuel Valls et malgré quelques couacs, l’ancienne présidente de la région Poitou-Charentes a su regagner le cœur des Français. Ceux-ci l’avaient quelque peu boudé en 2007 et 2012 lors de l’élection présidentielle et des élections législatives. Mais si le retour de Ségolène Royal au premier plan de la vie politique ravi une partie des Français, celui-ci s’est révélé un peu plus compliqué pour la ministre. Cette dernière a en effet enregistré quelques couacs depuis sa nomination.  Il y a quelques mois, elle s’était confiée à Paris Matchsur l’ambiance qui régnait au sein du gouvernement. Elle avait, entre autres, évoqué les "machos" de la classe politique avant de se rétracter. Ce qui lui avait néanmoins valu d’être recadrée par le Premier ministre. Par la suite, Ségolène Royal s’est également illustrée malgré elle en s’attirant les foudres des alliés écologistes à propos de l'écotaxe, en critiquant l’action de son collègue Arnaud Montebourg dans sa gestion du dossier Alstom et en interdisant les "décolletés" dans son ministère.

 

 

 

A voir sur ce thème : Ségolène Royal a-t-elle vraiment interdit les "décolletés" ? la caméra cachée qui le prouve

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité