Les deux derniers prétendants à la succession de Jean-Louis Borloo sont désormais connus. Hervé Morin et Jean-Christophe Lagarde ont en effet devancé Yves Jégo dans la course à la présidence de l'UDI.
© AFPAFP

Pas de deuxième tour pour l’actuel président intérimaire de l’UDI Yves Jégo. En effet, celui-ci a été devancé par le député maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde arrivé en tête du premier tour pour la présidence de l’UDI suivi de près par Hervé Morin selon les résultats rendus publics jeudi soir.

Seulement 700 voix sur 16.662 votants séparent les deux finalistes (35.9% contre 31.5%). Celui qui a été épinglé par la presse la semaine dernière pour une affaire liée à son patrimoine, n’a récolté lui que 21.5% des voix.

Amer, Yves Jégo a indiqué par communiqué : "A l'évidence, les réflexes traditionnels des chapelles centristes, les manœuvres et un déploiement de moyens considérables, mettant en cause jusqu'à ma probité, ont joué pour contrer le projet d'indépendance et de renouveau dont nous étions porteurs". Des termes dans le même ton que ceux employés sur Facebook en réaction avec la fuite dans la presse de l’enquête préliminaire dont il fait l’objet. "Semaine horrible" a-t-il tweeté.

"Désormais l'esprit de Jean-Louis Borloo ne soufflera plus à l'UDI" a de surcroît estimé l’ancien secrétaire d’État à l’Outre-Mer.

En tout, ce sont 28.000 adhérents à l’UDI qui se étaient appelés à s'exprimer dans ce "premier tour exemplaire" selon les mots de Jean-Christophe Lagarde qui se qualifiait lui-même d’"outsider". Pour Hervé Morin, le déroulement de ce scrutin interne atteste de "la maturité de (leur) parti" ainsi que de sa "capacité à organisé un débat démocratique respectueux des différences"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Il vient avec un clown à son entretien de licenciement