Le maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a réagi ce lundi aux propos de la benjamine de l'Assemblée nationale en parlant de "stupidité et de bêtise".
AFP

Invitée dimanche soir sur BFMtv dans le cadre d’une émission politique, Marion Maréchal-Le Pen s’est montrée critique à l’égard du gouvernement concernant les attentats du 13 novembre 2015 dans la capitale.

A lire aussi Marion Maréchal-Le Pen : les secrets de son succès

Deux jours après l’arrestation du terroriste présumé Salah Abdeslam, la benjamine de l’Assemblée nationale a déclaré : "Le Front national au pouvoir, il n’y aurait probablement pas eu de 13 novembre." "La plupart de ceux qui ont frappé la France (...) auraient été derrière les barreaux", a-t-elle ensuite développé.

"L'immigration en France est devenue un vivier de radicalisation, c'est là qu'on va chercher les petits soldats du djihadisme", a estimé le député FN, rappelant que le Franco-belge arrêté vendredi à Bruxelles, Salah Abdeslam, était "issu de l'immigration".

Des propos "stupides et bêtes"

Invitée ce lundi matin sur France Info, le maire de Paris, Anne Hidalgo, a réagi à ces propos. "C’est de la stupidité, c’est de la bêtise", a-t-elle fait entendre. "Comment peut-on donner deux heures de parole à une personne qui a une pensée aussi dramatiquement tragique, aussi antirépublicaine ?", a interrogé l’édile de la capitale. "On lui a donné la parole, on a vu le degré de stupidité, j'espère que ça servira de leçon", a-t-elle conclu.

Et de continuer sur Twitter :

Vidéo sur le même thème : Marion Maréchal-Le Pen: "L'immigration est devenue un vivier de radicalisation" 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !