Dans un entretien au Journal du dimanche, le Premier ministre a réaffirmé sa loyauté au président. Mais en privé, Manuel Valls agiterait la menace d'une démission.
AFP

Depuis quelques jours, le cas de Manuel Valls fait les gros titres : restera, restera pas à Matignon avant la fin du quinquennat de François Hollande ?

Dans une interview pour le Journal du dimanche, le Premier ministre a tenu à rappeler sa fidélité au président de la République. "Mon rapport avec le président de la République est empreint de loyauté personnelle et de respect des institutions, a réaffirmé Manuel Valls [...] Je suis engagé à gauche depuis que, à 18 ans, j'ai rejoint Michel Rocard. [...] Je ne changerai pas le cap qui m'a été assigné par le président de la République."

A lire aussiManuel Valls : pourquoi quitter Matignon avant 2017 l'arrangerait

Un dîner secret où il a évoqué l’idée d’une démission

Et Manuel Valls de se dire  " fier d’être Premier ministre de la France, et d’agir. C’est pourquoi je suis serein et en même temps très déterminé. Jamais je n’ai fait et je ne ferai de chantage à la démission. Le narcissisme, l’égotisme et les caprices, je laisse cela à d’autres."

Cependant, selon Le Figaro, le Premier ministre a organisé un dîner secret il y a dix jours avec plusieurs ministres, au cours duquel "il a agité la menace d’un départ de Matignon comme il le fera d’ailleurs le samedi 27 février au cours d’un déjeuner à Matignon avec des élus proches." Objectif pour les "hollandais présents : faire passer les messages à l’Elysée", souligne le quotidien.

Vidéo sur le même thème : "Valls face à la gauche"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 3 % début novembre