Manuel Valls ne l'a pas avisé de sa démission, et il ne le vit pas bien. Découvrez quel ministre s'est senti trahi par le manque de communication de l'ex-chef du gouvernement.
© AFPAFP

Afin de pouvoir se présenter à l’élection présidentielle de 2017, Manuel Valls a annoncé sa démission mardi du poste de Premier ministre. Une décision qui semble avoir beaucoup déplu… à Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture.

Interrogé sur le sujet par Jean-Michel Apathie, mardi sur France Info, le ministre a lancé avec amertume : "J'ai appris ça quand j’étais dans la voiture ce matin". Ce n’est pas tant la démissiondu Premier ministre elle-même qui l’a agacé, que le fait de ne pas avoir été prévenu.

À lire aussi –Démission de Manuel Valls : qui va le remplacer à Matignon ?

"Les ponts ne sont pas coupés"

"Je suis pas fâché du tout, a assuré Stéphane Le Foll, les ponts ne sont pas coupés". Le ministre a toutefois remarqué que le Premier ministre n’"appel(ait) pas son porte-parole pour annoncer sa candidature à la présidentielle". Sous le vernis de son flegme habituel, on sentait que le politicien ne vivait pas très bien la situation. Jean-Michel Apathie l'a remarqué et a lancé, taquin, en évoquant le ministre : "Il en a quand même un peu gros sur la patate".

Stéphane Le Foll ne s'est pas prononcé sur l'éventuel candidat qui aura son soutien. "J’ai dit que je prendrai du temps et un peu de recul", a-t-il assené. Lui-même n'envisageait pas de se présenter, dans un vœu de ne pas trop désunir la gauche.

Vidéo sur le même thème – Stéphane Le Foll découvre les SMS de Valérie Trierweiler en pleine conférence de presse

Vidéo : Stéphane Le Foll découvre les SMS de Valérie Trierweiler en pleine conférence de presse