Marine Le Pen était ce jeudi invitée au 20 heures de TF1. Après son échec à la présidentielle, la présidente du Front National revient sur le devant de la scène pour une rentrée politique particulièrement délicate…
AFP
Sommaire

La santé

Sur le plateau de Gille Bouleau, Marine Le Pen a évoqué sa propre santé. Quand le présentateur lui a demandé pourquoi elle était partie en vacances le 1er aout, alors que la session parlementaire courait jusqu’au 9, la présidente du Front National a évoqué des problèmes de santé. L’ancienne candidate à la présidentielle a expliqué avoir du prendre du repos à cause "de problème de dos".D’aucun auront aussi peut-être remarqué, que Marine Le Pen est arrivée sur TF1 avec des lunettes rondes, visiblement nouvelles. 

Les sondages et les comparaisons peu flatteuses

Les chiffres ne sont pas bons pour Marine Le Pen. Le Figaro et France Info ont commandé un sondage à Odoxa sur la cheffe du FN. Résultat : 52% des Français perçoivent Marine Le Pen comme un ‘’handicap’’ pour le parti d’extrême droite, alors que pour 58% d’entre eux Marion Maréchal-Le Pen est un atout… 

L’enjeu du rassemblement dans un parti divisé

La première difficulté de Marine Le Pen va être de rassembler après l’échec de la présidentielle. Le Front National a été agité pendant l’été de querelles entre différentes grandes voix. Outre les clans Aliot, Philippot ou Bay, certains n’hésitent pas à critiquer ouvertement le parti, comme Sophie Montel il y a peu sur France 3 Bourgogne. Quelques jours avant, Marine Le Pen avait pourtant été très claire au téléphone, en lui déclarant comme le rapporte l’Opinion: "Tu fermes ta gueule, tu rases les murs et tu restes dans le rang".

Le problème Mélenchon

Marine Le Pen a été très discrète pendant l’été, laissant le champ libre à La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier s’est imposé comme le premier opposant au gouvernement d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe, et la place sera dure à conquérir pour la présidente du Front National qui ne dispose pas de groupe à l’Assemblée Nationale. Lassée par Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen aurait même lâché à Paris Match : "Mélenchon par-ci, Mélenchon par-là, je n’en peux plus ! A croire que c’est lui qui est arrivé au second tour !"

La question Wauquiez et le problème du père

Si Marine Le Pen va devoir batailler pour imposer le Front National dans l’opposition face à Jean-Luc Mélenchon, elle va aussi devoir occuper l’espace à droite. La candidature de Laurent Wauquiez pour prendre la tête des Républicains a de quoi faire de l’ombre à la présidente du FN, ce dernier n’a pas caché vouloir récupérer les électeurs qui ont abandonné LR pour Marine Le Pen. Les récentes déclarations de Jean-Marie Le Pen n’ont par ailleurs pas fait du bien à sa fille. Le fondateur du Front National confiait récemment au Parisien à propos de Laurent Wauquiez : "L’homme a de la prestance, il est sympathique. De tous les leaders de la droite, c’est probablement le plus attractif pour les électeurs du Front National".

Les affaires

L’affaire des supposés emplois fictifs est très loin d’être réglée. En juin dernier, Marine Le Pen a été mise en examen pour abus de confiance "en sa qualité de députée européenne de 2009 à 2016". Elle est soupçonnée d’avoir utilisé des fonds européens pour rémunérer son garde du corps et Catherine Griset, sa cheffe de cabinet au FN, relève le HuffPost. Marine Le Pen conteste et son avocat a confirmé son intention de déposer un recours.

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.