Copieusement hué lundi lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture, François Hollande n'est pas le premier homme politique a subir les sifflets d'une foule hostile.
Sommaire

Un Salon de l'Agriculture hostile au gouvernement

L'inauguration du Salon de l'agriculture lundi n'a pas été de tout repos pour le président de la République. Après les douceurs de son voyage dans le Pacifique, le chef de l'Etat a été accueilli à froid par les agriculteurs. "Démission", "Démission", "Casse-toi", pouvait-on entendre dans les allées du salon. Des manifestants ont même détruit entièrement le stand du ministère de l'Agriculture. Le lendemain, le Premier ministre n'a pas été mieux accueilli : "Petit zizi", "Trouillard", "Pantin de l'Europe", ont hurlé quelques manifestants.

Nicolas Sarkozy interpellé par un pêcheur

© AFP

Question sifflets, Nicolas Sarkozy en connaît un rayon. L'instant le plus mémorable durant son mandat de président est sans doute l'un des tous premiers, le 6 novembre 2007. Ce jour-là, Nicolas Sarkozy est en déplacement en Bretagne pour annoncer l'exonération des charges patronales et salariales durant six mois pour les pêcheurs. Insuffisant selon certains pêcheurs qui se sont mis à siffler le chef de l'Etat. Visiblement énervé, ce dernier a alors pris à partie un manifestant en lui disant : "C'est toi qui a dit ça ? Descends un peu le dire ! Descends un peu ! Si tu crois que c'est en insultant que tu vas régler le problème des pêcheurs !"

Alain Juppé sifflé par son propre camp

© AFP

Les hommes politiques peuvent aussi être sifflés par leur propre camp. Alain Juppé en a fait les frais à plusieurs reprises, comme ce 30 mai 2015, en plein congrès fondateur des Républicains. "Certains d'entre vous me sifflent, avait déclaré avec assurance l'ancien Premier ministre. Certains... Ca me fait de la peine, mais ça ne change pas ma détermination.Vous êtes ma famille. Je resterai dans ma famille et mon action politique se déroulera toujours dans ma famille."

Marine Le Pen huée dans plusieurs grandes écoles

© AFP

Marine Le Pen, persona non grata dans les hautes écoles ? "Pas de nazis ici !", c'est par ce slogan que la présidente du Front national a été acueillie en février 2013 par 200 étudiants à l'université de Cambridge (Angleterre). E lle était invitée par l'association d'étudiants Cambridge Union Society à présenter "les grandes lignes de (s)a pensée politique sur la France, l'Europe et le monde". De même, a près son intervention à un forum organisé par le magazine Elle à Sciences-Po, en 2012, Marine Le Pen, alors candidate à la présidentielle, avait été huée par les étudiants qu'elle a qualifiés d'"enfants de bourgeois".

Christiane Taubira prise à partie par la Manif' pour Tous

© AFP

En décembre 2013, Christiane Taubira, alors garde des Sceaux, avait été copieusement huée à son arrivée au Théâtre du Rond Point à Paris, où se tenait en son honneur un gala contre le racisme, par une vingtaine de personnes issues de la "Manif' pour Tous".

Découvrez tous les biens de VINCI, EIFFAGE, BOUYGUES IMMO ! + de 100 critères pour vous aider à cibler le bien immobilier idéal