Le Canard Enchainé a révélé ce mercredi le détail des dépenses en denrées alimentaires effectuées par le ministère de l'Economie, sous le précédent gouvernement. Selon l'hebdomadaire satirique, le coût total s'élèverait à 754 500 euros en un an.
© AFPAFP

 © AFP

Les caisses de l'Etat sont vides, mais les frigos des ministères sont pleins. Les dépenses alimentaires effectuées par Bercy ont été recensées par Le Canard Enchainé dans sa dernière publication. Le journal satirique a détaillé les frais qu'aurait déboursés Pierre Moscovici, alors ministre de l'Economie, pour approvisionner en denrées alimentaires les autres ministères.

156 000 euros de frais pour les "fruits, légumes et jus de fruits frais"

L'information révélée par Le Canard Enchainé, elle-même tirée d'un avis publié, le 28 mars, au "Bulletin officiel des annonces des marchés publics" (BOAMP), fait état d'attribution de 11 lots de nourriture pour une durée de 12 mois et un montant total de 754 500 euros.  Au sommet des produits alimentaires commandés par Bercy se trouve "les fruits, légumes et jus de fruits frais" (156 000 euros), suivis des "produits frais et surgelés" (143 000 euros) et la boucherie "viande bovine, ovine, porcine, veau, et produits tripiers" (95 000 euros). Le ministère de l'Economie s'est montré beaucoup plus "économe", en revanche, concernant les "fromages et crémeries" (43 000 euros), la "volaille" (24 000 euros), la "boulangerie" (19 000 euros) et la "charcuterie" (14 500 euros).  Quant aux "mignardises, macarons, chocolats fins, mini-pièces salées apéritives", les frais sont chiffrés à 14 000 euros. Le nouveau patron de l'Economie Arnaud Montebourg et son collègue du Budget Michel Sapin devront écouler au plus vite les denrées alimentaires.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Nicolas Bricq critique la cuisine de l'Elysée : "C'était dégueulasse !"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.