Le 1er décembre, François Hollande a officiellement annoncé qu'il renonçait à être candidat à la présidentielle de 2017. Une décision difficile à prendre qui l'a rendu "sombre" pendant plusieurs jours, selon son entourage. 
AFP

François Hollande ne sera pas candidat à sa propre succession. Le président l’annoncé le 1er décembre, mettant ainsi fin à plusieurs mois de suspense. Et si cette décision a été unanimement bien accueillie par la classe politique, y compris au sein du propre camp du socialiste, elle n’en a pas moins été très difficile à prendre. C’était "un choix très douloureux", a confié un proche de François Hollande au Figaro. Toujours d’après cette source, le locataire de l’Elysée était prêt à se lancer dans la bataille de 2017 et avait envie de défendre son bilan face à ses adversaires. Mais il y aurait finalement renoncé, soufflant que c’était "pour le mieux".

Affecté par cette décision et n’arrivant pas encore à imaginer son avenir après l’Elysée, François Hollande aurait vécu un passage à vide. "Il a été un peu sombre et irascible, rapporte un des membres de son entourage au journal. Ca va mieux. Il prend conscience qu’il y a une vie après".

Julie Gayet est là pour le soutenir

A lire aussi –Renoncement de François Hollande : Julie Gayet et Ségolène Royal à la manœuvre ?

Heureusement, dans cette épreuve le président peut compter sur sa compagne Julie Gayet. "L'actrice l'a soutenu et encou¬ragé tout au long de l'épreuve. Le couple semble plus solide que jamais", écrit en effet Gala tandis que Voici reprend les propos d’un des proches du couple : "Julie est là, elle soutient François Hollande comme jamais". Et puis, le socialiste peut également se consoler en constatant que, depuis l’annonce de son renoncement, sa cote de popularité ne cesse de remonter.

En vidéo - François Hollande annonce qu'il ne sera pas candidat en 2017

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface