A l'occasion d'un feuilleton intitulé "On aura tout" du Festival d'Avignon, Christiane Taubira a récité des poèmes et des grands textes politiques qui lui tiennent à coeur. Un véritable carton pour l'ancienne garde des Sceaux.
© AFP

Invitée par le directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py, Christiane Taubira participera à 14 épisodes de lectures de 50 minutes qui se tiendront du 8 au 23 juillet. Seront évoqués les grands textes fondateurs de la démocratie et des thèmes qui lui sont chers  : la discrimination sexuelle, la peine de mort, l’esclavage, la guerre, les femmes. Très attendue par le public, la femme politique et de lettres a pris la parole sur la scène du jardin Ceccano samedi midi, a rapporté franceinfo.

Christiane Taubira récite un poème de Léo Ferré

Pour ce premier épisode, Christiane Taubira et les autres comédiens ont évoqué le sort des réfugiés. "Écoute, écoute, dans le silence de la mer, il y a comme un balancement maudit qui remet le coeur à l'heure", a-t-elle commencé devant un public plein d'attention. Elle a ensuite déclamé une partie du poème de Léo Ferré, "Il n'y a plus rien", "plein de rage et parsemé d'horreurs", selon ses mots. L'ancienne garde des Sceaux a aussi cité d'autres auteurs tels que Toni Morrison, Virginia Woolf et Olympe de Gouges. 

A lire aussi : Prime à la casse, nucléaire... : les mesures de Nicolas Hulot pour l'environnement

"Je serai une hôtesse privilégiée", a-t-elle conclu sous les applaudissements. Elle s'est ensuite éclipsée pour laisser la place aux élèves du conservatoire et aux comédiens. Ce feuilleton a commencé il y deux ans avec "La République de Platon" par le philosophe Alain Badiou. L'année dernière, l'acteur Thomas Jolly était revenu sur les 70 ans du Festival. Depuis le début, ces feuilletons ont toujours été de très grands succès.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.