AFP
Le député-maire de Cholet a récemment affirmé qu'Hitler « n'avait peut-être pas tué assez » de gens du voyage. Des propos  vivement condamnés par la classe politique. Retour sur les autres dérapages de ce genre qui ont eu lieu ces dernières années.
Sommaire

Gilles Bourdouleix dérape sur les gens du voyage

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

Gilles Bourdouleix, le député-maire (UDI) de Cholet (Maine-et-Loire) a provoqué de vives réactions après avoir déclaré dimanche qu’Hitler "n’avait peut-être pas tué assez" de gens du voyage. Des propos tenus alors même que l’édile se trouvait sur un terrain privé occupé illégalement par des gens du voyage. Aussitôt la classe politique est montée au créneau. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur a ainsi estimé que ces déclarations étaient "inadmissibles" et que Gilles Bourdouleix devait être "sanctionné très lourdement par la justice". "Ce n'est pas une dérive, ce n'est pas un dérapage, ce sont des mots qui sont inadmissibles et la justice a été saisie parce que ces propos, c'est de l'apologie de crime de la deuxième guerre mondiale, de l'apologie du nazisme et dans la bouche d'un maire, d'un parlementaire, c'est tout à fait insupportable", s'est même indigné Manuel Valls sur i-télé.

Le président de l’UDI, Jean-Louis Borloo, a également condamné "de la manière la plus formelle" les propos du député-maire. De son côté, le secrétaire général de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde,  a annoncé que l’exclusion du parti de Gilles Bourdouleix était acquise et devrait être entérinée dès ce mercredi au cours d’une réunion du comité exécutif.
Mais Gilles Bourdouleix n’est pas le seul à avoir dérapé à propos d’Hitler. D’autre journalistes, humoristes et personnalités ont également commis des impairs ont tenant des propos antisémites. Retour sur les plus médiatisés d’entre eux.

Xavier Bongibault, l’ancien porte-parole de la Manif pour Tous

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

L’ancien porte-parole de la Manif pour Tous a commis un dérapage en comparant sur Twitter la rafle du Vel d’Hiv à la loi autorisant la recherche sur l’embryon.

John Galliano, l’ancien directeur artistique de Dior

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En 2011, The Sun a révèlé une vidéo dans laquelle John Galliano déclare ivre à ses voisines de tables à une terrasse de café : "I love Hitler (…) People like you would be dead today. You mothers, your forefathers, would all be f***** gassed" ("J’aime Hitler (…) Les gens comme vous seraient morts. Vos mères, vos ancêtres, auraient été p***** de gazés").

L’humoriste Dieudonnée

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En 2008, Dieudonné a déclaré lors de l’un de ses sketchs que lors d’une agression, il faut que la victime soit juive pour que les médias en parlent : "J'ai pensé à une fausse agression, me faire taper à coups de barre à mine dans le 19ème… c'est assez efficace. Mais un pote m'a dit laisse tomber, tu vas te faire taper sur la gueule pour rien, ils bougeront pas, il faut être juif pour ça… Et si j'y vais avec une kippa?".

Eric Mazet, animateur de Sud Radio

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

En 2011, l’animateur Eric Mazet a été mis à pied par la radio qui l’employait après avoir déclenché une vive polémique avec son émission intitulée "DSK est-il soutenu par les juifs ?". Le CSA avait par ailleurs mis en demeure Sud Radio après la tenue de ce débat.

L’acteur américain Mel Gisbon

© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons© Creative Commons

Connu pour ses dérapages, Mel Gibson a été accusé par le scénariste Joe Eszterhas de "haïr les juifs". Selon ce dernier, l’acteur et réalisateur du très controversé film La Passion du Christ aurait cherché à "convertir les juifs au christianisme" et penserait que "la plupart des grandes compagnies américaines sont détenues par des Juifs, qui contrôlent leurs patrons".