L’utilisation de la réserve de 80 millions d’euros des députés a été publiée lundi sur le site de l’Assemblée. Parmi les heureux bénéficiaires : l’Amicale bouliste de Paris, des vacanciers de Levallois…

Que fait chaque député de sa petite cagnotte de 130 000 euros annuels ? Si vous vous posiez la question, le site de l’Assemblée vient de publier en détail les destinataires de cette enveloppe en 2015 estimée à un peu plus de 80 millions d’euros pour l’ensemble des parlementaires.

Cette réserve parlementaire étant donnée aux élus pour qu’ils l’affectent ensuite à des bonnes œuvres (associations, réfection d'une église, menus travaux…) dans leur circonscription ou ailleurs.

Christian Estrosi n’oublie pas la police municipale de Nice

Ainsi, on apprend que Patrick Balkany, le truculent député-maire de Levallois-Perret a accordé 70 000 euros, soit plus de la moitié de son enveloppe, à l’association qui organise des voyages pour les Levalloisiens. De son côté, François Fillon a gratifié l’Amicale bouliste de Paris de 5 000 euros.

Plus prévisible, Christian Estrosi a versé 4 000 euros à l’Association de la police municipale de Nice et le même montant à l’Amicale des Papys et Mamys trafic de sa ville, qui permet à des personnes âgées de sécuriser les passages piétons aux abords des écoles. De même, le tout nouveau garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, avait donné 30 000 euros en 2015 pour Genepi, l’association d’étudiants visiteurs de prisons, et 15 000 euros à l’Office international des prisons.

La somme la plus importante pour l’aide aux réfugiés

Côté Front national, Gilbert Collard a donné 4 000 euros à l’association des Amis du bon vieux temps, un club de personnes âgées, et 10 000 euros à l’association de protection animale de la ville gardoise de Saint-Gilles. Marion Maréchal-Le Pen a elle donné 5 000 euros à l’association des œuvres paroissiales de Monteux, et le même montant à la confrérie de Saint Gens. Elle n’a pas non plus oublié les associations humanitaires (Croix rouge) ni les associations sportives du Vaucluse.

Publicité
De manière générale, la somme la plus importante versée en 2015 émanait de la réserve institutionnelle de la présidence de l'Assemblée : 360 000 euros pour l'aide aux réfugiés, la même réserve ayant aussi financé le Conseil d'Etat (250 000 euros), la fondation Jean Jaurès (200 000), ou encore, parmi bien d'autres organismes, la fondation "Energies pour l'Afrique" de Jean-Louis Borloo (50 000 euros).

Vidéo sur le même thème : Limiter à 70 ans l'âge d'un candidat à une élection, l'idée fait grincer des dents

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité