Près de deux semaines après la démission fracassante de Gérard Collomb, l'exécutif a présenté son nouveau gouvernement. Ce dernier aurait pu être très, très différent…
AFP

Claire Chazal à la Culture : elle a dit non à Emmanuel Macron

C’est finalement Franck Riester, ancien député Les Républicains (LR) exclu du parti en 2017 pour sa proximité idéologique avec La République en Marche (LREM), qui a été choisi pour devenir ministre de la Culture. Toutefois, il n’était pas le premier choix du président de la République et du Premier ministre, rapporte Le Parisien. Les deux hommes ont d’abord pensé à… Claire Chazal, la célèbre animatrice de télévision.

A lire aussi : Sublime maison, grosses dettes… A quel point Christophe Castaner est-il riche ?

Mais Claire Chazal a rejeté l’offre d’Emmanuel Macron. C’est notamment cette fin de non-recevoir qui a laissé sa chance au proche de Bruno Le Maire, dont Edouard Philippe se méfierait. "C’est aussi parce qu’ils ont essuyé beaucoup de refus", analyse un conseiller gouvernemental pour le journal d’Île-de-France.

La journaliste n’est pas la seule à avoir dit non au chef de l’Etat : ce dernier, confronté à de lourdes difficultés à trouver un ministre de l’Intérieur pour remplacer Gérard Collomb aurait tenté une fois de plus sa chance auprès de Jean-Yves Le Drian. Naturellement, le ministre des Affaires étrangères n’a pas changé sa réponse. Restait donc Christophe Castaner et Frédéric Péchenard, sarkozyste et ancien patron de la police nationale. C’est François Bayrou qui a infléchi l’opinion du couple exécutif, en faveur du président de LREM. "Macron n’a pas eu d’autre choix que de plier devant le forcing du Béarnais. C’est l’allié principal d’En marche! et il a un groupe de 70 députés centristes à l’Assemblée, alors…. Il fait un peu tout ce qu’il veut", explique un autre conseiller ministériel.

Les secrets du remaniement : Emmanuel Macron, spécialiste de la "câlinothérapie" ?

Pour les ministres sortants, qui bénéficieront d’une indemnité pendant 3 mois s’ils ne retrouvent pas d’emploi avant, Emmanuel Macron a opté pour un départ en douceur. Le Parisien évoque même une "câlinothérapie". Le président a donc reçu Stéphane Travert, anciennement ministre de l’agriculture, Jacques Mézard qui occupait le poste de ministre des Territoires les 6 et 7 octobre au palais de l’Elysée. "Il les a remerciés pour leur engagement, pour ce qu’ils ont réalisé", indique un conseiller du Palais au micro du quotidien.

Même traitement pour Françoise Nyssen, l’ancienne ministre fragilisée de la Culture. Elle aurait été reçue dans l’avion emmenant le chef de l’Etat et son épouse en Arménie, mercredi dernier.

Vidéo : Christophe Castaner est-il riche ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.