Depuis vendredi, Christiane Taubira, souvent présentée comme titulaire de plusieurs doctorats, est au centre d'une polémique concernant la véracité de son cursus.
© AFPAFP

En fin de semaine dernière, l’information selon laquelle la garde des sceaux mentirait sur ses diplômes se partage sur différents sites hostiles à Christiane Taubira comme Le Salon Belge ou Boulevard Voltaire.

Deux doctorats en question

Comme le rélève Le Lab, qui a remonté le fil de la rumeur, cette "information" est issue de l’ouvrage du magistrat Philippe Bilger, Contre la justice laxiste, dans lequel celui-ci explique : "Elle a laissé dire, et ne l'a jamais contesté dans l'espace médiatique, qu'elle avait deux doctorats, l'un en économie, l'autre en ethnologie. (...) Pourtant de ceux-ci pas le moindre indice ! Mieux elle fait tout pour que la confusion soit entretenue".

Selon l’auteur, en conflit notoire avec la ministre, celle-ci entretiendrait volontairement l’ambigüité. Il prend alors pour exemple son passage à l’émission Des Paroles et des Actes le jeudi 5 septembre 2013: "alors que David Pujadas la présente en rappelant qu'elle est titulaire de deux doctorats, elle opine du chef, sans apporter aucune précision". Enfin, le magistrat s’étonne que sa fiche CV fasse défaut sur le site du gouvernement, comme s'il existait dans les hautes sphères une volonté de préserver les zones d’ombre quant à son cursus.

Qu’en est-il vraiment ?

Comme l’indique la journaliste du Lab Delphine Legouté, "il est impossible de dire que la ministre ment sur ses diplômes". Même si de nombreux sites d’informations la présente comme étant titulaire de deux doctorats, aucun document officiel ne l’atteste et son CV n’apparaît effectivement pas sur le site du gouvernement. Elle n’est pas la seule dans ce cas, comme on peut le constater sur la page de François Lamy. Sur le site archive.org, un ancien CV de Christiane Taubira ne fait pas référence à des doctorats mais à deux diplômes de 3ème cycle, un en économie et l’autre en agro-alimentaire.

Ce type de diplôme, avant la réforme LMD, correspond soit à un master 2 soit à un doctorat. Du côté du cabinet de la garde des sceaux on ne s’étonne pas que Philippe Bilgier n’ait pas trouvé de trace d’un doctorat dans la mesure où Christiane Taubira n’a jamais passé de thèse et n’est donc titulaire d’aucun doctorat. La cause de cette confusion ? Le cabinet répond à Rue 89 que la raison est peut-être à chercher du côté des journalistes qui "travaillent un peu trop sur Wikipédia". On rajoute place Vendôme que Christiane Taubira ne s'est jamais vantée d'avoir de tels diplômes. Ce qui est difficelemnt contestable.

Concernant le passage de la ministre à l’émission Des Paroles et des Actes, difficile de dire que Christiane Taubira acquiesce la liste dressée par David Pujadas. Elle énonce même vouloir "revenir sur le portrait". Enfin, aucune trace de ce "curriculum vitae paru sur le web" mis en avant par Philipe Bilger. Contacté par le Lab, il confesse n’être jamais tombé dessus.

Vidéo : Buzz : connaissez-vous la Taubira Dance ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.