Invité ce matin sur RTL, Bruno Le Maire a multiplié les charges contre Nicolas Sarkozy estimant, de fait, que "la victoire est à portée de main".
© AFPAFP

Engagé dans la dernière ligne droite dans la course à la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire passe à la vitesse supérieure. Sur les ondes deRTL, l’ancien ministre de l’agriculture n’a pas mâché ses mots pour évoquer l’issue du scrutin de samedi prochain. "Samedi soir, il peut ne plus y avoir d'UMP. Si Nicolas Sarkozy est élu, il n'y aura plus d'UMP" a ainsi déclaré le candidat à la présidence du parti d’opposition.

Lire aussi : Bruno Le Maire se voit déjà président de l’UMP

Pour le député de l’Eure, "c’est la première fois dans l’histoire du parti qu’il y a des enjeux aussi importants". Considérant que "c’est grave de changer de nom", Bruno Le Maire brandit la menace de la perte d’identité de l’UMP ainsi que celle d’une perte de temps dans la construction d’un nouveau parti à droite. "On n’a pas une minute à perdre à écrire de nouveaux statuts" estime-t-il en expliquant que "le FN est la première menace pour l’UMP".

Samedi 29 novembre, les militants éliront leur nouveau président. A-t-il une chance face à Nicolas Sarkozy ? "La victoire est à portée de main" répond Bruno Le Maire.    

Vidéo sur le même thème - Bruno Lemaire attaqué par ses adversaires 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface