Après plusieurs mois passés à l'Elysée, le président Emmanuel Macron accuse une nette chute dans les sondages d'opinions tandis que son épouse Brigitte est visée par une pétition en ligne. Retour sur tous ces éléments qui ont contribué à leur dégringolade auprès des Français. 
AFP

La passe d'armes avec Pierre de Villiers

Le 19 juillet dernier, le général Pierre de Villiers rendait son képi, après plusieurs jours de conflit avec Emmanuel Macron. Tout avait commencé le 12 lorsque, furieux de la baisse annoncée du budget alloué à la Défense du pays, le chef d’état-major des Armées avait ouvertement pris position contre le président de la République. Une initiative vertement réprimée par ce dernier lors du passage en revue des armées le 14 juillet.

"Je suis votre chef (...) Je considère qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique", lui avait alors rappelé Emmanuel Macron. Cinq jours plus tard, et après un énième échange houleux, Pierre de Villiers annonçait finalement qu’il avait "pris (s) responsabilités" et présenté sa démission au président de la République.

Les démissions de Bayrou et Sarnez

Le 21 juin, mois d’un mois après leur nomination, François Bayrou et Marielle de Sarnez annonçait leur démission du gouvernement. Respectivement en charge de la Justice et des Affaires européennes, ils étaient tous les deux visés par l’enquête préliminaire portant sur des soupçons d’emploi fictifs de collaborateurs du MoDem. "J’ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", avait ainsi déclaré François Bayrou.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.