Ce mercredi, la déontologue de l'Assemblée nationale avait rendez-vous devant plusieurs députés. En cause, des chiffres, des situations, et des attitudes particulièrement alarmantes dans l'enceinte du Palais Bourbon.
AFP
Sommaire

Assemblée nationale : la déontologue devant les députés

Discrète sans jamais être néanmoins indispensable, Agnès Roblot-Troizier, la déontologue de l’Assemblée nationale, était convoquée ce mercredi devant plusieurs députés du groupe de travail Conditions de travail et collaborateurs. A ses côtés, Marianne Brun, cheffe de division, notamment en charge du harcèlement. Cette rencontre sera notamment l’occasion d’évoquer une part particulièrement sombre de l’Assemblée nationale, le harcèlement sexuel que subissent les collaboratrices.

La veille, près de 26 députés issus de huit groupes différents, dont Matthieu Orphelin (ex-LREM), Danièle Obono (LFI), ou encore Robin Reda (LR) et Guillaume Chiche (LREM) ont adressé une lettre alarmante à Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.