La France a un nouveau gouvernement depuis le mois de mai, et déjà quelques couacs ont eu lieu. Le dernier en date concerne la réforme de la taxe d'habitation et de l'ISF.
AFP

La réforme de la taxe d'habitation et de l'ISF

Publicité

En matière de fiscalité, Emmanuel Macron et son Premier ministre ne sont pas sur la même longueur d'onde. Alors qu'Edouard Philippe avait laissé s'installer un flou quant aux premiers effets de la réforme de la taxe d'habitation et de l'ISF, le chef de l'Etat a tranché. "Le président de la République a décidé de mettre en application cette partie de son programme dès 2018", a affirmé une source proche du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, confirmant une information de France Info. Le flou sur le calendrier des réformes s'était installé la semaine dernière à la suite du discours de politique général d'Edouard Philippe, qui n'avait évoqué qu'une mise en œuvre complète d'ici la fin du quinquennat, soit en 2022.

Publicité

La réforme combinée de la taxe d'habitation et de l'impôt sur la fortune (ISF) est l'une des promesses phares du programme d'Emmanuel Macron en matière de fiscalité. L e président de la République souhaite que 80% des ménages français ne paient plus la taxe d'habitation. Parallèlement, il compte réduire l'ISF aux biens immobiliers, dans le but d'encourager les contribuables les plus aisés à investir dans l'économie française.