Le sénateur écologiste a décidé ce lundi de porter plainte contre Canal+ pour diffamation. La chaine cryptée avait diffusé dimanche dernier un reportage revenant sur les PV impayés de Jean-Vincent Placé. Furieux, ce dernier avait alors quitté le plateau avant finalement de revenir s'expliquer sur cette affaire.
© AFPAFP

© AFP

Jean-Vincent Placé semble avoir la rancune tenace. Selon Le Parisien, le patron des sénateurs écologistes a décidé ce lundi de déposer une plainte contre l'émission "Le Supplément Politique", diffusée sur Canal+, pour diffamation.

Jean-Vincent Placé furieux après un reportage diffusé sur Canal+

Cette action judiciaire fait suite aux propos tenus par Michèle Sabban dans un reportage réalisé par le journaliste Jérôme Bermyn et diffusé ce dimanche sur la chaine payante. La vice-présidente socialiste du Conseil régional d’Ile-de-France et chargée de l’administration générale avait affirmé que Jean-Vincent Placé n'avait payé que 7 000 sur les 18 000 euros que ce dernier devait au Trésor Public. Le sénateur s'était alors vu imposé des PV pour une centaine d’infractions routières commises dans son département de l'Essonne et à Paris avec des véhicules appartenant à la région Ile-de-France.

Cette déclaration de l'élue socialiste avait provoqué le courroux de Jean-Vincent Placé, alors invité de l'émission "Le Supplément Politique", quittant subitement le plateau de Canal+ avant de revenir s'expliquer sur cette affaire.

Le président du groupe Ecologiste au Sénat a affirmé que ses contraventions étaient réglées. Selon une source proche du dossier et citée par Le Parisien,"un chèque global représentant le règlement des impayés est en effet parvenu à l’administration fiscale au début de l’année". Le Conseil régional d'Ile-de-France a également corroboré les déclarations de l'élu écologiste sur le site de Télérama : "nous avons reçu le 26 février dernier une lettre de la direction générale des finances publiques nous affirmant que le règlement avait été fait".

De son côté, Canal+ maintient les propos dévoilés dans le reportage du journaliste Jérôme Bermyn, prétendant détenir des lettres de relance du Trésor public, fournies par Michèle Sabban et datées du mois de février, soit un mois après les fameuses déclarations de Jean-Vincent Placé. "On ne dit pas qu'il n'a jamais payé, a précisé la chaine cryptée. On souligne simplement qu'il y a un hiatus entre ce qu'il déclare en janvier et la réalité. La vraie question est : à quel moment a-t-il tout remboursé ? Sur ce point, il n'a pas vraiment répondu".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.