Entendu ce mercredi par le Parquet de Paris dans l'affaire dite "des pénalités" de sa dernière campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy a été placé sous le statut de témoin assisté.
AFP

Il risquait une mise en examen, il est finalement placé sous le statut de témoin assisté. Convoqué ce mercredi matin au pôle financier du tribunal de Paris, Nicolas Sarkozy devait répondre aux interrogations des juges. En cause, l'amende de 363 615 euros qu'il s'était vu infliger après l'invalidation des comptes de sa campagne de 2012. Une pénalité qu'avait réglée l'UMP à la place de Nicolas Sarkozy. Le remboursement de cette somme par ce dernier en décembre 2014 n'avait pas clos le dossier, l'infraction initiale restant constituée.

A lire aussi -Bygmalion, comptes invalidés... tout s'accélère pour Nicolas Sarkozy

Entendu par les juges pendant cinq heures, l'ex-chef de l’État a finalement été placé sous le statut de témoin assisté. Un statut qui vise au respect de la présomption d'innocence. Dans ce même dossier, Jean-François Copé et l'ex-trésorière du parti Catherine Vautin avaient été mis en examen pour abus de confiance en février et décembre derniers.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.