Lors du décès d'un proche, certaines démarches doivent être réalisées. Il faudra notamment publier un avis de décès, résilier la prévoyance ou encore s'occuper de l'assurance vie du défunt.
iStock

Les démarches les plus urgentes

Publicité

Dans les 24 heures qui suivent le décès, il faut faire constater le décès par un médecin qui établira alors un certificat de décès. Il faudra ensuite suivre ses dernières volontés, notamment pour ce qui est du don d'organe et des obsèques. Il faudra aussi penser à déclarer le décès à la mairie où le décès s'est produit afin d'obtenir un acte de décès. Le ou les héritiers pourront alors s'occuper des obsèques (inhumation ou crémation) en accord avec les volontés du défunt (type de convoi, cérémonie, etc.). À noter que les frais d'obsèques peuvent être prélevés sur le compte bancaire de la personne décédée.

Publicité

Les démarches administratives importantes

Une fois ces démarches réalisées, il est conseillé de réaliser plusieurs formalités dans le mois. Il faudra tout d'abord prévenir la caisse d'assurance maladie. Il faut en faire de même auprès de la banque et des établissements de crédit afin de clôturer les comptes qui doivent l'être. De même, prévenez le plus rapidement possible la mutuelle ainsi que les différentes assurances du défunt (automobile, habitation, prévoyance, etc.). Ce sera également l'occasion de vous renseigner sur l'existence éventuelle d'une assurance vie. Pour rendre hommage à la personne décédée ou pour inciter un maximum de connaissances à venir lui rendre hommage, vous pouvez également publier un avis de décès dans la presse.