A l’instar de l’ACS, l’ALS est une aide sociale pouvant être accordée à certaines personnes en fonction de leur niveau de ressources. Il s’agit d’une aide destinée au logement et pouvant être demandée auprès de la CAF.

L’ALS, une aide sociale courante et pourtant méconnue

Contrairement à l’APL (Aide Personnalisée au Logement) ou à l’ACS (Aide au paiement d’une Complémentaire Santé), l’ALS (Allocation de Logement Sociale) n’est pas forcément très connue. Souvent confondue avec l’APL, elle est pourtant une aide sociale couramment accordée. Elle concerne les personnes accédant à la propriété d’un logement ancien ou à des locataires. Elle peut également être attribuée à des colocataires ou sous-locataires, mais aussi à des personnes résidant dans des foyers de style maison de retraite Ehpad ou résidence pour étudiant.

Les démarches concrètes à accomplir pour percevoir l’ALS

Publicité
A l’instar des autres aides sociales, l’ALS est attribuée selon des conditions de ressources. Ainsi, le niveau de revenu et la composition du foyer (en couple ou non, avec ou non des enfants à charge), sont des critères prépondérants. Dès l’installation dans un logement non conventionné, c’est-à-dire ne pouvant pas prétendre à l’APL, il convient de déposer un dossier de demande d’ALS auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Cette aide sociale peut en effet être attribuée dès le premier mois de l’emménagement. Divers documents, à commencer par les déclarations de revenus, l’adresse du logement, le montant du loyer… seront à fournir à la CAF qui examinera votre demande. A noter que si vous relevez du régime agricole, votre demande doit être adressée auprès de la caisse de mutualité sociale agricole.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet