Le nombre de personnes tuées sur les routes a une nouvelle fois augmenté en février (+6,7%) par rapport au même mois en 2014, selon des chiffres de l'ONISR publiés jeudi. 
©AFP

240 personnes sont mortes des suites d’un accident de la route en février 2015, soit une hausse de 6,7% par rapport à la même période l’année dernière, selon des chiffres de l’Observatoire interministériel de la Sécurité routière (ONISR), publiés jeudi. Ils étaient 225 à perdre la vie sur les routes en février 2014.

"Cette hausse concerne principalement les automobilistes, les cyclistes et les piétons. En revanche, la mortalité des usagers à moto semble se stabiliser ces derniers mois alors que celle des cyclomotoristes renoue avec la baisse", selon l'ONISR.

Le nombre des accidents corporels est quant à lui en baisse : 3695 en février 2015 contre 4079 en février 2014, soit une diminution de 9,4%. Le nombre de personnes blessées a lui aussi baissé de 8,7% le mois dernier, avec 4631 personnes recensées, contre 5074 en févier 2014.

Série de mesures

L’année 2014 avait enregistré pour la première fois depuis 2001 une hausse du nombre de personnes tuées sur les routes. Pour faire face à ce fléau, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit mettre en place cette année une série de mesures pour accroître la sécurité routière et ainsi diminuer le nombre de morts sur les routes.

Parmi elles, des opérations sur les axes accidentogènes, des "contrôles plus systématiques", la mise en place de nouveaux tests salivaires pour détecter alcool et drogues avec des résultats plus rapides ainsi qu’une expérimentation de la limitation de vitesse à 80 km/h sur deux ou trois axes "particulièrement accidentogènes".

En vidéo sur le même thème – Sécurité routière : la ceinture de sécurité, c’est pas (encore) automatique 

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.