L'achat d'un bien immobilier peut permettre d'obtenir une réduction d'impôt. Certaines conditions sont toutefois à prendre en compte, comme l'indiquait déjà la loi Duflot.
iStock

La loi Duflot et la loi Pinel pour réduire ses impôts grâce à un bien immobilier

Publicité

Acheter un bien immobilier et le proposer ensuite à la location permet d’obtenir une réduction d’impôt, sous certaines conditions. La loi Duflot, appliquée du 1er janvier 2013 au 31 août 2014, permettait aux propriétaires bailleurs de profiter d’une réduction d’impôt de 18 % sur le prix de revient du bien immobilier. A savoir: la location ne devait pas concerner un membre de la famille du propriétaire et durer au minimum 9 ans, tout en respectant un plafond selon la zone géographique du bien immobilier. Aujourd’hui, la loi Pinel (depuis septembre 2014) propose une réduction d’impôt de 12 % du prix de revient du bien immobilier pour une location de 6 ans minimum et de 21 % pour un engagement de 12 ans. L’investissement est plafonné à 300000 euros, dans la limite de deux transactions par an. Si les charges d’entretien et de travaux dépassent le montant des loyers annuels, il y a un déficit foncier qui est déduit du montant global.

Publicité

Le dispositif Censi-Bouvard pour un bien immobilier meublé

Comme la loi Duflot le précisait, le logement doit être mis à la location pendant au moins 9 ans. Grâce à la loi Censi-Bouvard, il est possible d’obtenir une réduction d’impôt de 11 % sur le prix de revient du bien immobilier. Il doit obligatoirement être loué meublé, sans dépasser 23000 euros de loyer annuel et la moitié de la totalité de vos revenus. La location des logements neufs ou en VEFA (vente en état futur d'achèvement) doit commencer dans le mois qui suit leur achèvement. De même pour un bien immobilier acquis de plus de 15 ans et réhabilité.