Un Néo-Zélandais de 22 ans a suscité la polémique cette semaine. Début août, il a commencé un stage à l’ONU à Genève mais faute de moyens financiers, il a été contraint de camper non loin de son lieu de travail. Il a finalement démissionné mercredi.

Diplômé en relations internationales, David Hyde, 22 ans, a commencé un stage non rémunéré il y a deux semaines à l’Organisation des Nations Unies. Dans le but d’éviter tout refus, il a assuré pouvoir subvenir à ses besoins durant la période de son stage. Mais en découvrant les prix très élevés des logements à Genève, il a très vite été découragé : "Finalement, seuls ceux dont les parents peuvent payer ont une chance", a-t-il confié à la Tribune de Genève.

Mardi, un article est paru dans le journal avec une photo le montrant campant sur la rive du lac Léman, faute de logement. Il y a au total passé sept nuits. La polémique n’a cessé d’enfler depuis et de nombreux internautes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour lui trouver un hébergement. "Je n'ai jamais voulu susciter la charité et j'ai été dépassé par l'élan de générosité des Genevois", a déclaré le jeune homme à la RTS, avant d’ajouter : "J'admire la réaction des Suisses, mais ce n'est pas à eux de résoudre ce problème".

Il appelle à la mobilisation de tous les stagiaires

Touché par la précarité des stagiaires, David Hyde voulait sensibiliser l’opinion publique à la question des stages non rémunérés et a avoué avoir lui-même orchestré sa médiatisation. Dépassé par la polémique, il a finalement démissionné mercredi. Lors d’une courte déclaration devant le siège européen de l’ONU, il a déclaré aux journalistes : "Personne ne m'a demandé de partir ou a fait pression sur moi. C'est ma propre décision et j'ai choisi de démissionner parce que je sens que cela serait trop difficile de continuer à me concentrer sur mon travail en tant que stagiaire".

Publicité
Il en a profité pour ajouter : "Tous les stagiaires dans le monde devraient s'unir pour obtenir la reconnaissance de notre valeur et l'égalité de droits qui nous est due", en rappelant que la Déclaration des droits de l’Homme stipule "à travail égal, salaire égal".

Vidéo sur le même thème : "Le stagiaire roi", l'article du Madame Figaro qui agacent les internautes 

mots-clés : Onu, Stagiaire, Précarité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité