Pour répondre aux innombrables questions des contribuables début janvier, le fisc demande urgemment des renforts. 50 CDD devraient être embauchés d'ici la fin de l'année. Pas sûr que cela ne suffise...
Istock

Prélèvement à la source, ce possible chaos qu’attend le fisc : panique à bord !

Le compte à rebours est lancé. L’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu arrive à grand pas. Dans un peu plus d’un mois (le 1er janvier 2019), cette mesure d’envergure sera effective.

Le fisc aurait-il peur d’être submergé par le flot de questions attendu ? Il semblerait que oui.

Après avoir pris la décision de geler les congés des employés des services des impôts pour être sur le qui-vive la première semaine de janvier, des renforts in-extremis sont demandés.Selon les informations du Parisien, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) a déclaré ce jeudi, lors d’une réunion avec les syndicats, qu’une cinquantaine d’agents contractuels en CDD de 3 mois renouvelables allaient être recrutés au plus vite.

Ils auront donc un mois maximum pour être formés et "déployés sur 14 centres de contact dédiés au prélèvement à la source", comme l’indiquent les syndicats.

Cela leur suffira-t-il pour être opérationnels ? Certains ne semblent pas être de cet avis…

A lire aussi :Veuvage et impôt sur le revenu : attention danger

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.