Alors que le mot pénurie est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines, le secteur de l'immobilier est lui aussi durement touché. Voici pourquoi il pourrait devenir difficile d'acheter une maison.
Immobilier : cette autre pénurie IllustrationIstock

Ces dernières semaines, la crise sanitaire liée à la pandémie est passée au second plan dans l’actualité, en raison de l’émergence d’autres sujets comme la guerre en Ukraine ou l’élection présidentielle. Cependant le Covid-19 est toujours présent sur son territoire, et les conséquences des deux années de crise se font durement ressentir dans certains secteurs particulièrement affectés.

L’immobilier en fait partie, en particulier dans le domaine de l’offre de logements qui a fortement baissée depuis l’apparition du Covid-19. En 2019, le nombre de maisons en vente était dans une légère dynamique de baisse. Mais c’est à partir du Covid que ce chiffre a commencé à chuter de manière drastique.

Ainsi, entre décembre 2019 et décembre 2021, le nombre de maisons en ventes sur le site web SeLoger a chuté de 22%, d’après Capital. C’est pourtant l’un des portails d’annonce immobilière les plus importants en France. "La pénurie immobilière est bien réelle et c’est la survenance de la crise sanitaire qui marque un véritable point de bascule" explique l’entreprise à nos confrères.

Immobilier : une offre en chute libre face à une demande qui explose

Face à cette baisse historique de l’offre de biens immobiliers, on retrouve à l’inverse une demande qui augmente de plus en plus. En effet, le Covid-19 a également affecté la demande puisque de nombreuses personnes ont pris la décision de déménager après les confinements.

L’effet de cette crise sur le milieu de l’immobilier est donc particulièrement inquiétant car une demande plus importante se retrouve face à une offre qui se raréfie. Or les effets d’une telle configuration ne tardent pas à se faire ressentir et les prix des biens immobiliers en ventes explosent partout en France.

D’après les données de SeLoger, recueillies par Capital, les prix moyens des maisons ont augmenté de 12,7% depuis 2020, l’année qui a marqué l’arrivée du Covid-19 sur notre territoire et le début de la crise sanitaire.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.