Si les taux des prêts immobiliers restent attractifs, de plus en plus d'emprunteurs peinent à finaliser leur dossier. En cause, la crise économique et les recommandations des régulateurs bancaires. Faisons le point.
Crédit immobilier : quelles conditions ont été durcies ?IllustrationIstock

La crise sanitaire et économique a rendu les banques encore plus frileuses qu’à l’accoutumée. Si, d’après l’Observatoire crédit logement CSA, les taux moyens des crédits immobiliers ont atteint en moyenne à 1,29% en juin, les taux restent encore attractifs par rapport à ceux appliqués en juin 2019. Faudrait-il encore tout le monde puisse en bénéficier…

La conjoncture actuelle (crise, chômage partiel) ainsi que les recommandations des régulateurs bancaires ne sont en effet pas favorables à tous. De nombreux emprunteurs se voient refuser leur dossier ou rencontrent des difficultés pour le conclure. Les profils sont étudiés de très près.

Crédit immobilier : les banques de plus en plus prudentes

"De nombreuses banques sont sur la défensive, redoutant que ces mêmes ménages puissent demain basculer définitivement dans le chômage", indique Gérard Skaf, directeur commercial au sein du courtier Immoprêt, à Capital.

"On ne sait même jusqu’à quand l’Etat subventionnera le chômage partiel. La solvabilité des ménages est donc vraiment mise à mal", analyse de son côté Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux.

D’autant plus pour les actifs des secteurs du tourisme ou de l’aéronautique, les plus touchés par la crise. Obtenir un prêt immobilier dans les prochains mois pourrait s’avérer très compliqué pour ces profils. "Les consignes du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) sont appliquées scrupuleusement", notifie Gérard Skaf.

Fin 2019, des recommandations aux banques ont été émises pour durcir leurs conditions d’octroi de crédit. Les voici en détail.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Vidéo : Crédit immobilier : pouvez-vous renégocier votre dossier ?