Il existe de nombreuses aides à la rénovation énergétique du logement. Elles peuvent prendre la forme d'un prêt immobilier, d'un crédit d'impôt, d'un taux de TVA réduit ou encore de subventions.
©iStockIstock

CITE : une aide à la rénovation

Le CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique) est l'une des aides à la rénovation les plus attractives. Il permet de déduire entre 15 et 30% du montant des travaux d'amélioration énergétique dans la limite de 16 000€ (pour un foyer de 2 personnes).

TVA à 5,5% : une aide au logement pour les travaux d’amélioration énergétique

La TVA à 5,5% est aussi une aide au logement. Comme son nom l'indique, elle permet de profiter d'une TVA à taux réduit à 5,5% pour des travaux d'amélioration de la qualité énergétique. Seule condition pour en bénéficier : que le logement soit construit depuis au moins 2 ans.

Publicité
Publicité

Eco-prêt à taux zéro : un prêt immobilier pour vos travaux

On distingue aussi des prêts immobiliers, à l'image de l'éco-prêt à taux zéro. Celui-ci permet de financer des travaux de rénovation énergétique sans avoir à avancer d'argent et sans payer d'intérêts. Le logement concerné doit être la résidence principale du demandeur.

Les aides à la rénovation de l’ANAH

L'ANAH (Agence nationale de l'habitat) peut également apporter une aide à la rénovation. Cet organisme peut subventionner 50% du coût total des travaux, dans la limite de 25 000€. Le chantier doit permettre de réduire de façon importante les déperditions énergétiques du logement.