Face à l'augmentation des ventes de drones, l'association UFC Que Choisir a étudié les textes de loi régissant l'utilisation des aeronefs et retenu 9 règles que tout utilisateur se doit de connaître. 
©iStock/Corr

L’envie d’acquérir un drone, si ce n’est déjà fait, vous occupe l’esprit depuis un moment ? En vogue depuis quelques mois, ces aeronefs peuvent être dangereux et leur utilisation peut être sanctionnée si la loi n’est pas respectée. Pour éviter tout problème, l’association d’aide aux consommateurs UFC Que Choisir a épluché les textes de loi et défini neuf règles à respecter. Les voici :

1 - Interdiction de voler au-dessus d’une zone urbaine

Comme le rappelle l’UFC Que Choisir, les questions de sécurité interdisent tout bonnement de faire voler un drone dans les villes et villages. "Il n’est pas permis non plus de le faire évoluer à proximité des aérodromes, aéroports, héliports et dans des espaces aériens spécifiquement réglementés figurant sur les cartes aéronautiques (près des centrales nucléaires, par exemple)", précise l’association.

2 - Interdiction de survoler des rassemblements d’hommes ou d’animaux

La législation interdit également le survol de groupes de personnes ainsi que de troupeaux d’animaux "qui pourraient être effrayés" par l’appareil. Des autorisations spéciales peuvent néanmoins être délivrées par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).