Selon une étude du ministère du Travail, la rémunération nette moyenne par mois des Français (secteurs privé et public) était de 2 128 euros en 2011, avec un écart grandissant de 600 euros entre les salariés des très petites entreprises et des plus grandes.
© CC

Le salaire moyen net perçu par les Français en 2011 vient d'être dévoilé : 2 128 euros par mois. C'est ce que révèle une étude réalisée par DARES, publié ce lundi sur le site du ministère du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social.

Les TPE engagent plus souvent des jeunes

L'analyse a relevé l'écart considérable des salaires entre un employé d'une entreprise de plus de 500 personnes, gagnant en moyenne 2 368 euros nets et un salarié percevant 1 772 euros dans les établissements de moins de 10 salariés, soit une différence de près de 600 euros. En cause, un recrutement massif des jeunes au Smic par les TPE (Très Petites Entreprises). La progression a ralenti en 2011 dans la plupart des secteurs à l’exception notable de l'industrie (+3,1% après +2,4% en 2010), compte tenu de la vitalité du salaire des ouvriers (+4,2%). Les branches professionnelles de la banque et de l'assurance sont abondants, où le salaire reste le plus élevé (3 123 euros) devant la chimie et pharmacie (2.804 euros) et les bureaux d'étude (2.741 euros).

Une hausse globale de salaires

Dans le secteur privé et les entreprises publiques, la rémunération brute mensuelle des salariés, exercant à temps plein, s'est élevée à 2 829 euros en 2011, soit une augmentation de 2,4 % par rapport à 2010. La plupart des autres branches professionnelles ont globalement bénéficié de cette hausse salariale en 2011 (+2,3 %), plus rapidement qu'en 2010 (+2,0 %). Le salaire net moyen a, en revanche, baissé dans les secteurs des activités immobilières, de l’information et communication, de l’hébergement et restauration, de la fabrication des denrées alimentaires. L'inflation en est le principal facteur, la hausse salariale ayant été ralentie à + 0,2 % en 2011, après + 0,5% en 2010 et +1,2% en 2009.

L'inégalité salariale entre les hommes et les femmes reste relativement élevée. L'écart de rémunération mensuelle nette entre sexes était de 19 % en moyenne pour un temps plein : 1.863 euros pour les femmes, 2.312 euros pour les hommes. Dans les banques et assurances, il dépasse 40%.

Smic : le gouvernement Ayrault annonce un "coup de pouce" limité

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.