Mauvaise nouvelle : les coûts d'approvisionnement d'Engie et l'application de la taxe carbone devraient avoir un impact important sur les tarifs réglementés du gaz. Explications.  
©Getty Images

L’année 2017 ne commencera pas forcément avec des bonnes nouvelles. A en croire une information du Figaro, lundi, les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 5% ou un peu plus en janvier prochain.

Deux facteurs expliquent cette hausse importante : l’augmentation des coûts d’approvisionnement d’Engie (ex-GDF Suez), qui devrait être de 2,3%, ainsi que l’application de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN), appelée également taxe carbone, qui augmentera quant à elle la facture de 3%.

Une "progression exponentielle" de la taxe carbone

"Cette taxe carbone a été adoptée en 2014 par l'actuel gouvernement et elle est entrée en vigueur en 2016. Elle est prélevée une fois par an le 1er janvier et sa progression sera exponentielle les premières années", rappelle le quotidien.

A lire aussi :Pourquoi votre facture d’électricité pourrait augmenter en 2017  

Environ 7 millions de foyers français sont concernés par la hausse des tarifs réglementés du gaz d’Engie. En décembre, les prix ont augmenté de 2,6% hors taxes. Dans le détail, l’augmentation a été de 0,9% pour les foyers qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson, de 2,6% pour ceux qui l'utilisent pour le chauffage et de 1,6% pour ceux qui en ont un double usage (cuisson et eau chaude).