metiers insolitesmetiers insolites
Créateur de noms, goûteur d'eau, cobaye professionnel, graveur de timbres ou "voix" de la SNCF... Ce ne sont pas des inventions, mais des vrais métiers ! Voici 21 professions insolites.
Sommaire

1. "Voix" de la SNCF

"Le train en provenance de Lyon est annoncé voie G, éloignez-vous de la bordure du quai"... Simone Hérault est la "voix" féminine de la SNCF depuis près de 30 ans. C'est sa voix, "découpée" en petits bouts pour reproduire par ordinateur toutes les phrases possibles, que l'on entend sur tous les quais de gare de France !

Reconnaissable par tous les habitués, une voix fait partie de la "signature" d'un lieu (comme la gare) ou d'une station de radio, par exemple.

Avec la généralisation du numérique et des voix de synthèse, le métier de "voix" est en voie... de disparition. Parmi les radios, Maryse, sur Europe 1, fait partie des dernières en activité. Restent les serveurs vocaux et la pub, où des enseignes de la grande distribution ont repris le principe pour leurs spots radio.

Qualités requises : élocution parfaite, "timbre" original.

Formation : animateur/animatrice radio ou comédien(ne)

2. Collecteur de plantes sauvages

Voici un métier remis au goût du jour avec l'engouement actuel pour les médecines douces. Ces hommes et femmes de terrain ramassent les plantes médicinales qu'on trouve surtout à l'état sauvage (arnica, etc.) pour les laboratoires et les produits cosmétiques biologiques.

D'autres collecteurs se spécialisent dans la collecte d'herbes qui agrémenteront les salades des grands chefs.

Qualités requises : connaissances botaniques et du terrain, disponibilité.

Formation : autodidacte avec connaissances en botanique.

3. Régleur d'horloges

A chaque changement d'heure (heure d'été et d'hiver), c'est le rush dans les grandes villes. L'horloger municipal court d'un monument à l'autre, lycées et bâtiments publics, pour avancer ou régler la petite aiguille des grandes horloges mécaniques.

Et le reste de l'année ? Toutes les horloges, ces honorables vieilles dames, ont besoin d'entretien par un maître du temps.

Comme les gardiens de phare, cette profession disparaît, remplacée par des automatismes et une mise à l'heure par signal radio.

Formation : diplôme d'horlogerie.

4. Ambianceur ou chauffeur de salle

Ce n'est plus un secret : les sociétés de production télévisuelle emploient des chauffeurs de salle pour enflammer le public (lui-même trié sur le volet) lors du tournage des émissions de divertissement ou de talk-show.

Hommes (car ce sont souvent des hommes) de l'ombre, souvent comédiens, ils sont payés comme intermittents ou salariés.

Certains sont devenus des comédiens célèbres, comme José Garcia (pour Canal+).

Formation : autodidacte ou comédien(ne).

5. Créateur de mots-croisés

Avec les multiples mots croisés et jeux de mots (fléchés, etc.) qui paraissent dans la presse, les créateurs de grilles (mots-croisistes ou verbicrucistes) ne chôment pas.

Ce travail semble facile, mais qu'on ne s'y trompe pas : il requiert beaucoup de patience, d'inventivité et de culture générale.

Allez-donc créer plusieurs grilles pour fidèles cruciverbistes chaque semaine de l'année !

Formation : journaliste ou autodidacte avec sens du calembour.

6. Technicien de scènes de crime

Un métier mis en lumière par de nombreuses séries télévisées américaines type ''Les Experts'', ''NCIS'' ou ''Dexter'' et leurs déclinaisons françaises (''NIS''...) où ces spécialistes du relevé de traces et d'indices dans les affaires criminelles jouent les héros.

On parle aujourd'hui de "gestionnaire de scène d'infraction" ou de "technicien spécialisé IJ" (Identité Judiciaire).

D'autres spécialités y sont associées : biologie, chimie (toxicologie, incendie, explosifs...), électronique, informatique...

Formation : concours de la police scientifique et technique (PST) ou de la gendarmerie + spécialisation en identification criminelle.

7. Créateur de noms

Avec la montée en puissance du marketing et de la mondialisation, le logo et la signature jouent un grand rôle dans le succès ou l'échec commercial d'une marque.

Dans le sillage des pionniers Muriel et Pierre Bessis, créateurs de nombreux noms pour Renault (Mégane Scènic, Clio, Kangoo, Safrane...), plusieurs agences en France (Demoniak, Apanage, Enekia, NouveauSens...) se sont fait une spécialité du "naming", pouvant plancher des mois sur une "signature".

Formation : école de commerce puis expérience en agence de design spécialisée

8. Goûteur d'eau

Employés par les réseaux de distribution d'eau potable ou les multinationales de l'eau minérale, les goûteurs d'eau testent la qualité du précieux liquide à certaines étapes de fabrication et selon des normes précises.

Ils sont formés pour repérer les subtiles nuances de goût et d'odeur. Cette activité s'exerce en complément d'un autre métier (ingénieur qualité, laborantin, assistant marketing...).

Formation : filière environnement ou agro-alimentaire + formation.

9. Cobaye professionnel

Avant toute mise sur le marché d'une nouvelle molécule ou d'un nouveau médicament en France et à l'international, les laboratoires pharmaceutiques doivent suivre des protocoles de tests très précis, dont plusieurs se font sur des êtres humains.

Sans pouvoir en faire un véritable métier, certains "cobayes" se portent régulièrement volontaires contre rémunération, tout en connaissant les risques d'effets secondaires.

Qualités requises : disponible, bonne santé, bonne hygiène de vie, non fumeur

Formation : aucune

A lire aussi : Tester des médicaments, ça rapporte

10. Graveur de timbres ou de billets de banque

Encore une profession qui ne compte que quelques rares représentants en France.

Descendants d'une longue lignée d'artisans graveurs (Pierre Gandon, Jules Piel...) bien connue des philatélistes, les graveurs de timbres réussissent à faire rentrer une cathédrale ou un paysage entier dans à peine plus d'un centimètre carré.

Les graveurs de billets de la Banque de France ont, de leur côté, une responsabilité énorme à chaque évolution de la monnaie.

Qualités requises : talent artistique, minutie, technicité

Formation : gravure d'art + concours

11. Veilleur de centrale nucléaire

Pas question de laisser vacantes, la nuit, les centrales nucléaires, ces sites stratégiques et très sensibles.

Les veilleurs de centrale nucléaire, techniciens et agents de sécurité spécialisés, connaissent par cœur les procédures d'alerte, de maintenance et d'intervention.

Ils doivent rester "zen" même si parfois il reste quelques kilos de plutonium dans le placard...

Formation : filière sécurité ou technicien radioprotection

12. Taxidermiste

La taxidermie consiste à empailler les animaux morts pour des musées ou ateliers.

Les taxidermistes contribuent ainsi à conserver les espèces disparues ou en voie de disparition. En France, il n'existe plus que quelques centaines de taxidermistes.

Formation : autodidacte, CAP d'auxiliaire vétérinaire

13. Psychologue urgentiste

Lors d'un drame, d'un accident ou d'un attentat, les autorités font désormais appel à des psychologues d'urgence pour une prise en charge de la détresse et pour prévenir les douleurs psychologiques post-traumatiques.

Ces psychologues travaillent en collaboration avec les médecins ou la police. Certains interviennent aussi avec le SAMU.

Formation : DESS en psychologie ou doctorat en psychologie clinique

14. Inséminateur

Ce spécialiste de la reproduction réalise les inséminations artificielles sur les espèces bovines, porcines ou caprines.

Salarié d'un centre d'insémination, l'inséminateur conseille aussi les éleveurs sur la planification des naissances en fonction des besoins de l'exploitation agricole.

A ne pas confondre avec les médecins spécialistes de l'IA ou des FIV (fécondation in vitro), même s'il existe beaucoup de points communs !

Formation : technicien spécialisé

15. Soudeur subaquatique

Cet as des soudures en eaux profondes intervient sur des plates-formes pétrolières, la construction navale, la réparation de câbles sous-marins, et de multiples travaux immergés.

Le soudeur sub-aquatique travaille dans des conditions souvent difficiles (eau froide, courants...). Il est amené à voyager souvent pour se rendre sur les chantiers.

Formation : double compétence de plongeur technique certifié et de soudeur.

16. Créateur de jeux vidéos

Apparu il y a une quinzaine d'année, ce métier de concepteur de jeux vidéo demande des talents de scénariste mais plus largement de créateur d'univers en 3D et de chef de projet autour d'une équipe pluridisciplinaire pouvant dépasser 200 personnes (infographistes, développeurs, etc.).

Le "game design" a déjà ses "stars", surtout anglo-saxonnes et japonaises, bien connues des "gamers".

Formation : écoles supérieures de jeux vidéo (en France : SupInfogame, Gobelins, etc.)

17. Pilote de Canadair

Basés dans le sud de la France, à Marignane, les pilotes de Canadair travaillent pour la Sécurité Civile. Ils combattent le feu en larguant leurs tonnes d'eau à faible altitude dans la fournaise et les vents tourbillonnants.

Ces pompiers aériens risquent leur vie pour protéger la forêt et les zones d'habitation menacées.

Ils sont environ 80 navigants à se relayer sur Canadair CL415, mais aussi sur des Tracker S2F et Fokker 27.

Formation : Armée de l'air pour la majorité

18. Créateur de recettes de cuisine

Plus proche d'un styliste que d'un grand chef, le designer culinaire réinvente le contenu de nos assiettes et crée de nouvelles recettes au service de grandes marques alimentaires, d'enseignes de restauration ou même pour les magazines.

François Théron est l'un des précurseurs de cette nouvelle discipline, créateur de glaces et sorbets pour la marque Picard depuis 1992, mais aussi de plats cuisinés pour Air France, Tipiak, Quick...

Citons aussi Marc Bretillot (prof à l'ESAD), Stéphane Bureaux, Ilan Waiche ou Valérie Cupillard (cuisine bio).

Formation : filière design ou restauration

19. Nègre littéraire ou plume de l'ombre

Ces écrivains fantômes tiennent la plume, acceptant de voir leur nom s'effacer devant celui de la personnalité - artiste, sportif ou homme politique - qui signera le livre et le défendra sur les plateaux TV.

Aujourd'hui célèbres, Erik Orsenna, Dan Franck et Patrick Rambaud ont été des "nègres" talentueux. Déchirant le voile de l'anonymat, Catherine Siguret, Eric Dumoulin ou Hervé Prudon ont même écrit chacun un livre sur leur drôle de profession.

Formation : littéraire, journalisme ou autodidacte

20. Réparateur de lignes à haute tension

Les réparateurs de lignes aériennes à 80 000 ou 400 000 volts ont le cœur aussi bien accroché que leur harnais de sécurité.

Ils travaillent souvent sous tension avec des perches isolantes, équipés d'une combinaison, de gants et de bottes en fil d'argent, parfois dans l'urgence et dans des conditions météo difficiles.

C'est à ces grimpeurs de pylônes que l'on doit l'assurance de pouvoir faire fonctionner tous nos appareils électriques.

Formation : technicien de maintenance RTE (filiale d'EDF)

21. Nez chez un parfumeur

Plus que le styliste ou la marque de luxe mise en avant sur le flacon, les "nez" sont les vrais créateurs des parfums que l'on porte. Jean-Claude Ellena est par exemple le "nez" d'Hermès et Jacques Polge celui de Chanel.

Après des décennies passées à l'ombre des paillasses, ils ont acquis une reconnaissance, inspirant même des personnages de films ou de romans. Ils sont très bien payés, mais au moindre rhume, c'est le chômage technique !

Qualités requises : sens de l'odorat hors normes, créativité, culture générale.

Formation : apprentissage chez un maître-parfumeur ou formation dans une école de parfumerie (ISIPCA, Cinquième Sens).

Découvrez tous les biens de VINCI, EIFFAGE, BOUYGUES IMMO ! + de 100 critères pour vous aider à cibler le bien immobilier idéal