Parce que la dépendance représente un risque majeur dans la vie de tout un chacun, mieux vaut anticiper et faire en sorte de se prémunir en cas de perte d'autonomie.
Assurance prévoyance et dépendance : 3 conseils pratiquesIstock
Sommaire

De la même manière que sur le plan de la santé, il convient souvent de prévenir plutôt que de guérir, l'assurance prévoyance s'inscrit sur cette lignée. Aujourd'hui en France, 86% des personnes âgées de plus de 75 ans se trouvent en situation de dépendance. Cela représente plus d'un million d'individus. Et selon les projections de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), ce chiffre pourrait atteindre un million et demi d'ici 2030 et plus de deux millions en 2060.

Dans les faits, la dépendance est aujourd'hui définie par l'exécutif comme « un état dans lequel se trouvent des personnes qui, pour des raisons liées au manque ou à la perte d’autonomie physique, psychique ou intellectuelle, ont besoin d’une assistance et/ou d’aides importantes afin d’accomplir des actes courants de la vie ».

Mais entre la notion de prévoyance et celle de dépendance, il est parfois difficile de s'y retrouver. D'autant que ces deux assurances se révèlent complémentaires. L'une dépendant, en fin de compte, de l'autre. D'où l'intérêt de bien les distinguer afin de pouvoir ajuster votre protection sociale. Tout en sachant que, selon la loi, seules les personnes âgée de 60 ans et plus peuvent aujourd'hui bénéficier de services liés à la dépendance. Les individus plus jeunes qui se retrouvent dans des situations de perte d'autonomie étant, quant à eux, considérés comme invalides, en situation de handicap ou bien pris en charge du fait d'un accident du travail.

Assurance dépendance : prudence avec la notion de "dépendance partielle"

Telle que son appellation le suggère, l'assurance dépendance a pour but d'assurer une couverture du risque de dépendance. Le fait de souscrire une assurance dépendance permet de bénéficier, en contrepartie, de garanties qui permettent d'obtenir, en cas de perte d'autonomie, le versement d'un capital ou d'une rente viagère et de soutenir ainsi financièrement certaines dépenses liées à la perte d'autonomie. Un soutien qui s'inscrit en complément des aides de l'Etat (lesquelles se révèlent bien souvent insuffisantes).

A noter cependant un point important : selon le contrat choisi, les garanties proposées peuvent parfois couvrir uniquement la dépendance totale. Aussi, veillez à vous assurer que votre contrat inclut bien également la notion de dépendance partielle est essentiel. D'autant que selon les compagnies, les terminologies peuvent différer. Certaines feront état de dépendance lourde ou légère. N'hésitez donc pas, avant toute souscription, a bien étudier les conditions de votre contrat et à poser directement la question.

Assurance prévoyance : mieux vaut souscrire un contrat collectif

Décès, incapacité, dépendance, invalidité… Une assurance prévoyance s'emploie, de son côté, à assurer votre protection contre les risques majeurs de la vie. Elle s'inscrit, de fait, en complément des garanties proposées par la Sécurité sociale et a pour objectif de vous permettre de compenser une perte de revenus ou bien de préserver votre famille en cas d'accident de la vie. Là encore, cette assurance vous permet de bénéficier d'une aide financière. Laquelle aide est versée soit en capital (pour la garantie décès) soit sous forme de rente viagère.

De son côté, la garantie incapacité (qui intervient suite à un arrêt de travail lié à une maladie ou un accident) prévoit des indemnités journalières temporaires. Et si la situation vient à s'inscrire dans le temps, la garantie incapacité est supplantée par une garantie invalidité accompagnée du versement d’une rente définie en fonction du degré d’invalidité constaté.

A noter cependant que comme quantité de contrats de protection sociale, l’assurance prévoyance existe aussi bien sous forme de contrat individuel ou de contrat collectif. Dans ce dernier cas, ledit contrat est souscrit par l’employeur au bénéfice du collaborateur. Quant à l'intérêt du contrat collectif, il réside principalement dans le fait que ses garanties se révèlent plus protectrices et les cotisations moins élevées.

Assurance prévoyance, assurance dépendance : comment faire le bon choix ?

Pour bien distinguer ces deux notions et être, ensuite, en mesure de faire les choix le plus adaptés à votre situation, il faut avant tout bien appréhender le fait qu'aujourd'hui, le risque de dépendance peut soit être couvert par une assurance dépendance dédiée, soit par une assurance prévoyance.

Le plus souvent, la notion de dépendance apparaît dans les garanties de base des contrats de prévoyance. Autrement dit : la dépendance fait partie intégrante de l'assurance prévoyance. Attention toutefois puisque cette notion de dépendance peut, selon les compagnies, parfois seulement constituer une option qu'il convient de souscrire en complément. Quant à la dépendance partielle ou légère, cette dernière n'est pas toujours couverte dans le cadre d'un contrat de prévoyance. Bien étudier les contrats proposés en amont de toutes signature s'avère, une fois n'est pas coutume, primordial.

Nos conseillers Planet + vous aident à choisir les meilleures garanties au prix juste.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.