Nombreux sont les jeunes à faire appel à leur parents en cas de coup dur, notamment financier. Mais avez-vous vraiment le droit d'ainsi les épauler ?
Donner de l'argent à ses enfants sans payer d'impôts : mode d'emploiIllustrationIstock

C'est le "fléau de la jeunesse", affirme sans hésiter Paris Match. L'hebdomadaire parle du chômage qui grève les revenus de bien des Françaises et des Français… Mais qui est particulièrement dur à vivre pour les moins de 25 ans. 

En effet, au sein de ce pan de la population les statistiques déjà élevées grimpent davantage encore. En avril 2020, près de 30% d'entre eux n'avaient pas d'emploi. Une bien triste situation qui peut parfois les pousser à demander l'aide de leurs vieux parents. Mais avez-vous seulement le droit de les épauler ?

Oui. Attention, cependant ! Il vous faudra respecter certaines conditions.

Il est tout à fait possible de venir en aide à ses enfants ou à ses petits enfants sans avoir à payer de droits, rappelle d'entrée de jeu le portail gouvernemental en ligne impots.gouv.fr. Vous n'êtes d'ailleurs pas obligé de vous limiter à des dons financiers. Mais il ne faudra pas dépasser les paliers fixés par les autorités compétentes. 

Combien avez-vous le droit de donner à vos enfants ?

En pratique, rappelle le site officiel, le montant exact qu'il est possible de donner dépend de la nature du lien familial entretenu entre les deux partis. Les parents sont autorisés à donner 100 000 euros à chacun de leurs enfants, sans avoir de droits à régler. Par ailleurs, "cet abattement de 100 000 euros peut s'appliquer en une seule ou en plusieurs fois tous les 15 ans", précise le site des impôts. Soyez vigilants, cependant : il existe quelques petites nuances… C'est pourquoi Planet fait le point sur ce qu'il faut savoir.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.