Bloqué chez lui à même le sol depuis près d'un an et incapable de bouger, Alain va enfin être évacué de son appartement ce mardi décembre. Une intervention délicate du fait de ses près de mobilisant les services de secours et de sécurité de la commune de Perpignan.
Perpignan : l'évacuation à haut risque d'Alain, un homme obèse de près de 300 kilosAFP

Après des heures de préparation et l'intervention d'une cinquantaine de personnes, Alain, un homme d'environ 300 kilos, a été évacué ce mardi  1er décembre par les airs de son appartement à Perpignan, où il vivait à même le sol depuis des mois.

Ce mardi à 7h30, l'homme avait confié à L'Indépendant ses inquiétudes avant le début de cette évacuation complexe. "J'ai passé une er mauvaise nuit, je n'ai quasiment pas fermé l'œil. Mais au moins, maintenant, j'arrêterai de souffrir. Si je m'en sors. Je ne suis pas encore sorti d'affaire", avait-il assuré. Comme le rapporte Le Point, l'intervention exceptionnelle et extrêmement délicate au cours de laquelle la vie d'Alain Panabière était en jeu, a nécessité la consolidation de la maison de deux étages située dans un quartier aux rues étroites et la destruction d'une partie de la façade.

Plus de 50 personnes mobilisées pour l'évacuation

Placé sous perfusion, l'homme de 53 ans a été déplacé horizontalement dans un grand conteneur blanc, suspendu à une grue, puis déposé dans une ambulance spécialisée, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales. Plus de 50 personnes étaient mobilisées depuis mardi matin, parmi lesquelles des policiers, des pompiers et des équipes médicales, mais aussi des personnels de la mairie et du département. Selon le Midi-Libre, c'est aux alentours de 11h45, Alain a pu sa petite rue du centre-ville et être conduit par ambulance vers le CHU de Montpellier pour une "évaluation globale" de son état de santé, avant son transfert quelques semaines plus tard vers un centre de rééducation.

Selon le chef du service Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition, Antoine Avignon, "quand on re-mobilise une personne immobilisée pendant deux à cinq ans, il y a un risque de décompensation circulatoire, de thrombose". "C'est un système cardio-vasculaire longtemps au repos qui est réactivé", confie le médecin.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.