Le fils de la femme retrouvée morte et en grande partie dénudée samedi dernier sur une tombe d'un cimetière du Gers s'est confié aux enquêteurs. Il a ensuite été mis en examen pour meurtre sur ascendant. Le point sur ce qu'il leur a dit.
Femme retrouvée morte et dénudée sur une tombe : le fils a parléAFP

Samedi dernier, le corps sans vie d’une femme de 90 ans était trouvé par un riverain dans le cimetière d’Estramiac, dans le Gers. La victime gisait sur la tombe de son mari, les sous-vêtements baissés et le haut remonté. Une découverte troublante qui a rapidement conduit les enquêteurs à se tourner vers le fils de la défunte.

Le fils de 49 ans a laissé sa mère agoniser

Placé en garde à vue dès dimanche, l’homme de 49 ans qui souffre de déficience mentale a d’abord nié tout implication. Après plusieurs jours, il a finalement accepté de raconter ce qu’il s’était passé. "Je ne voulais pas qu’elle meurt", leur aurait-il assuré, rapporte La Dépêche. Aux gendarmes de la brigade de recherches d’Auch et de la SR de Toulouse, Laurent a ainsi expliqué que sa mère, Edith, avait fait une chute dans sa chambre lundi soir. Son fils, qui vivait avec elle, aurait alors tenté de la relever, en vain. Il aurait ensuite décidé de l’allonger à même le sol et d’attendre qu’elle guérisse. Aucun médecin n’a donc été appelé alors que ses blessures étaient graves :  l’autopsie a montré que la nonagénaire souffrait d’une fracture de l’épaule gauche et des fractures aux vertèbres.

Comment le corps d’Edith s’est-il  retrouvé au cimetière ?

Edith serait ainsi restée par terre pendant plusieurs jours. "Il explique l’avoir entendue gémir le mardi, le mercredi. Jeudi, il n’a plus entendu de bruit, poursuit La Dépêche. Elle était morte". Laurent aurait alors voulu emmener le corps de sa mère au cimetière où repose déjà son père. Jeudi soir, "il a chargé le corps de sa mère dans le coffre de sa voiture et, vers 21 heures, il a pris la route d’Estramiac (…) Là, guidé par une lampe torche, il a traîné le corps de sa mère, sur lequel le légiste a aussi relevé des fractures de côtes survenues post-mortem, jusqu’au caveau familial".

La dépouille de la nonagénaire a été découverte plus de 24 heures après par un riverain qui venait fleurir une tombe. Un récit qui éclaire les enquêteurs sur une bonne partie de l’affaire mais laisse cependant plusieurs questions sans réponses…

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.