Pas un bruit, pas un mot : ils ont disparu. En plein cœur de la crise sanitaire, le gouvernement, qui compte normalement 43 membres, semble avoir fondu comme neige au soleil.
Coronavirus : ces ministres rendus invisibles par la maladieAFP

"Dossier dépriorisé". C’est le sort que connaissent bien des ministres, depuis le début de l’épidémie. La crise sanitaire engendrée par la propagation du coronavirus CoVid-19 et aggravée par la dégradation de la situation épidémiologique n’est pas sans conséquence sur les membres du gouvernement. Leurs missions, jugées désormais moins essentielles, sont maintenues à l’écart et, pour beaucoup d’entre eux, il y aurait de quoi se sentir inutiles indique Le Parisien. Cela n’a rien d’étonnant : en dehors d’Olivier Véran, le ministre de la Santé et des Solidarités, de Bruno Le Maire, qui s’occupe de Bercy, d’Elisabeth Borne, au Travail, de Jean-Michel Blanquer & Gérald Darmanin (respectivement à l’Education nationale et à l’Intérieur), l’essentiel de l’équipe exécutive manque de leviers.

Pire ! Elle n’est pas toujours informée de ce que le reste du gouvernement peut prévoir. La majorité des ministres et des secrétaires d’Etat ont appris le reconfinement national depuis leur domicile, en regardant l’allocution du président de la République depuis leur canapé. "Il y a deux niveaux d’information entre nous, c’est inévitable", commente d’ailleurs l’un de ceux que le Premier ministre et l’hôte de l’Elysée continuent de tenir au courant. Tous les autres ne sont visiblement pas dignes de confiance, à en croire le quotidien régional : si Emmanuel Macron ne leur a rien dit, c’est parce qu’il craignait d’éventuelles fuites.

Coronavirus : ce que les ministres "invisibles" ne peuvent plus faire

Ce n’est pas la seule chose à avoir changé pour les ministres relégués sur le banc de touche. En plus de ne pas être tenus informés, ils ont aussi reçu des ordres très stricts. Parmi lesquels, l’interdiction de s’exprimer dans la presse. Le chef de l’Etat n’en fait pas un secret : il craint d’éventuelles déclarations maladroites, susceptibles de déclencher une polémique - une de plus ! - à gérer en plus de la crise. Là encore, ce n’est peut-être pas la plus surprenante des attitudes, souligne le titre de presse, qui rappelle que pour toute "une palanquée de secrétaires d’Etat", c’est là "leur première expérience du pouvoir".

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.