Les migrants d’Europe verseraient plusieurs milliards d’euros par an à leurs proches restés dans leur pays d’origine.

En 2014, les migrants qui travaillent en Europe ont envoyé 109,4 milliards de dollars à leur pays d’origine selon un rapport du Fonds international pour le développement agricole (Fida) publié lundi. Plus de 150 millions de personnes reçoivent ainsi une aide financière de la part de leurs proches partis travailler sur le continent européen, comme le rapporte le magazine Challenges.

"Les familles qui en bénéficient dans le pays d'origine pourraient en tirer des avantages bien supérieurs à condition d'avoir accès à des marchés de transfert d'argent plus compétitifs et à des services financiers ciblés pour les aider à économiser et/ou investir leurs fonds", a souligné l’institution de l’ONU.

Les migrants de France ont envoyé 10,5 milliards de dollars en 2014

Les pays européens qui envoient le plus de fonds sont la Russie avec 20,6 milliards de dollars, le Royaume-Uni avec 17,1 milliards, l’Allemagne avec 14 milliards, la France avec 10,5 milliards, l’Italie avec 10,4 milliards et l’Espagne avec 9,6 milliards. Ces derniers représentent environ 75% des fonds envoyés.

Lire aussi -L’immigration en France, combien ça coûte ?

La plupart des envois sont destinés à des pays européens. Ainsi, le tiers des fonds sont envoyés à 19 pays des Balkans, de la Baltique et d’Europe orientale, dont 10 Etats membres de l’Union européenne, ce qui correspond à 36,5 milliards de dollars. Les deux tiers restants sont envoyés à plus de 50 pays dans le reste du monde, notamment en Afrique du Nord et en Asie centrale.

Ces envois représentent 22% du PIB de la Moldavie et 17% de celui du Kosovo. De plus, le Vieux Continent représente une source considérable de fonds pour les Etats dont la situation politique est compliquée comme l’Irak, la Syrie, le Mali, le Soudan, la Somalie ou encore le Yémen.

Ces fonds reçus sont utilisés pour des biens essentiels

Publicité
"Nous devons faire en sorte que cet argent durement gagné puisse être transféré à moindre frais, mais surtout qu'il permette aux familles de se construire un avenir meilleur", a ajouté Kanayo Nwanze, le président du Fida. La majorité des sommes reçus servent à l’achat de biens essentiels tels que la nourriture, les vêtements, le logement, la santé ou l’éducation.

Vidéo sur le même thème : Hollande: "La France est un vieux pays d'immigration"

mots-clés : Immigration, Europe

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet