Ce n’est pas parce que vous prenez l’avion que les bactéries et les germes ne vous suivent pas. Et si ce ne sont pas les toilettes, quel endroit faut-il redouter le plus lorsque vous prenez un vol ? Accrochez vos ceintures (en prenant des lingettes).

Voyager en avion ça peut faire chic, mais c’est souvent loin d’être hygiénique. Pour preuve, les résultats d’une récente étude relayée par le site de voyage Travelmath dans laquelle on apprend qu’un microbiologiste a décidé de mener son "enquête". Son ambition ? Déterminer les quantités moyennes de germe auxquels nous sommes confrontés dès lors que nous pénétrons dans un avion. Après avoir effectué des prélèvements dans 5 aéroports et 4 vols différents, le chercheur n’a pu que constater l’ampleur des dégâts : à savoir que l’endroit le plus sale dans un avion n’est autre que notre tablette ! Celle-là même qui, située juste devant nous, nous sert pour les repas. De toute évidence, elle semble bien moins souvent nettoyée que les toilettes. Et si cette découverte se révèle peu alléchante, une autre étude relayée par Travelmath et Drexel Medicine cette fois a eu à cœur de publier les autres objets et parties situés dans un avion auxquels il conviendrait de ne pas trop toucher.

A lire aussi :Comment régler vos problèmes d’avion ?

Les autres installations à éviter

Publicité
Dans la suite de ce classement bactérien, sachez que le vide-poche situé au dos du siège de votre voisin de devant fait souvent office de poubelle. S’ensuivent, toujours selon l’étude, la ventilation, les toilettes, la boucle de votre ceinture de sécurité, les couettes et oreillers, les écrans de divertissement (mieux vaut prendre son propre matériel), ainsi que les magazines qui contiennent, eux aussi, quantité de microbes. C’est à ce moment précis que les lingettes et autres sprays antibactériens (de moins de 100ml, bien entendu) revêtent toute leur importance.

En vidéo - Aéronautique : les avions vont devenir beaucoup moins bruyants