Un sans-abri de 29 ans est décédé à cause du froid samedi dernier à Douai dans le Nord.

Les températures se sont considérablement rafraîchies au cours de ces derniers jours. Des nombreuses chutes de neige ont été enregistrées à l’Est du pays et partout le thermomètre s’est rapproché de zéro. Le mercure allant même parfois en-dessous. Cette vague de froid a fait sa première victime samedi dans le Nord.

"Il est décédé en arrivant à l’hôpital"Le corps inanimé d’un homme sans domicile fixe a en effet été retrouvé il y a quatre jours près du lycée Châtelet par des membres du personnel qui y résident. Rapidement prise en charge par les secours et transportée à l’hôpital, la victime n’a cependant pas survécu. "Ils ont appelé immédiatement les pompiers. Quand ils sont arrivés, il était encore vivant, en état d'hypothermie, mais il est décédé en arrivant à l'hôpital", a rapporté le maire de la ville, Frédéric Chéreau, au micro deBFM TV.

"Il y avait pourtant de la place cette nuit""J'ai demandé aux responsables des hébergements de Douai, ils ne le connaissaient pas, mais ça ne veut rien dire, car les gens hébergés peuvent venir parfois de très loin. Cette nuit, nous avions une personne de Reims, une autre de Tarbes. Lui ne s'est pas présenté en tous les cas pour être hébergé, et il y avait pourtant de la place cette nuit", a ensuite regretté l’édile. "C'est une personne qui n'a pas été repérée par nos services, ou qui n'a pas souhaité être repérée", a-t-il également souligné.

Publicité
En prévision d’une vague de froid, plusieurs préfectures, dont celle du Nord, ont déclenché dès le 1er décembre le niveau 1 du plan grand froid lequel prévoit 300 places d’hébergement d’urgence en plus des 11 600 existantes tout au long de l’année. Mais face à la chute des températures enregistrée au cours de ces derniers jours, certaines régions sont passées au niveau 2 vendredi, à l’instar du Pas-de-Calais.

Vidéo sur le même thème : dans les Alpes, les commerçants espèrent la neige.

 

Publicité
Publicité