Omniprésentes sur internet, les publicités et autres liens sponsorisés ont également envahi les réseaux sociaux, notamment Facebook. Une invasion qui, si elle est pénible, peut aussi se révéler dangereuse car les escrocs en profitent pour y déguiser leurs arnaques.

Difficile de passer à côté. Les publicités, qui sont généralement la principale source de revenus sur internet, sont partout. Y compris sur les réseaux sociaux, où pubs et autres liens sponsorisés sont de plus en plus présents. Facebook se place ainsi juste derrière Google, leader dans ce domaine, sur le marché mondial de la publicité sur internet. Une invasion qui, si elle est souvent pénible pour l’internaute, peut aussi se révéler dangereuse car ces publicités dissimulent parfois de véritables arnaques.

De plus en plus d'encartsSur Facebook, ces encarts publicitaires sont normalement vérifiés avant d’être publiés, ce qui n’empêche pas les escrocs de passer au travers des mailles du filet. Comme a pu le constater le site web du Point, qui rapporte être tombé sur une offre visiblement « alléchante » mais qui est en réalité une arnaque.

Attention aux fausses publicitésCapture d’écran à l’appui, LePoint.fr explique pourquoi et comment se méfier de ces liens sponsorisés. Sur l’encart en question, le « vendeur » propose un code promo offrant une réduction de 15% à qui commandera avant minuit un ou plusieurs paquets de Marlboro-M, des cigarettes… au cannabis. Après enquête, il s’agit en fait d’une fausse publicité inventée par le journal satirique Abril Uno, qui s’est ainsi offert un joli coup de pub. Mais les personnes mal intentionnées ne sont pas rares sur Facebook, surtout quand on sait que le réseau social compte plus de 1,2 milliards d’utilisateurs dans le monde.

Publicité
Identifier les arnaquesLa prudence est donc de mise face à ces publicités de plus en plus intrusives. Dans cet exemple, un bon indice était l’illégalité du produit, puisque la vente du cannabis est interdite en France. Mais d’une manière générale, faites preuve de vigilance, en vérifiant par exemple le logo. De nombreux escrocs utilisent en effet de faux logos. Un logo dont le visuel est de mauvaise qualité par exemple est suspect. Vérifiez également l’existence et la validité du site web vers lequel renvoie la publicité. Enfin, tous les sites marchands fiables offrent un paiement sécurisé, reconnaissable à son « https » et son petit cadenas.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :