Jour historique ce mercredi 12 novembre. La sonde européenne Rosetta va tenter de faire atterir en douceur le robot Phileas pour explorer la comète "Tchouri".

Ce mercredi 12 novembre, la sonde européenne Rosetta va tenter de poser en douceur son petit robot Philae à la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko (surnommée "Tchouri"), connue comme étant très difficile d’accès.

Lire aussi : Rosetta : la sonde dispose de cinq sites d'atterrissage pour larguer Philae

À 9h35, heure française, Philae se détachera de Rosetta et entamera sa descente vers la comète. Une chute qui doit durer sept heures et au cours de laquelle l’appareil devrait envoyer des informations sur les poussières et les gaz qu’il croisera sur son trajet jusqu’à son "atterrissage" sur la comète. À précisément 16h34, Philae (100 kg) s’y posera et enverra un signal à Rosetta pour confirmer son arrivée (avec un délai estimé à 30 minutes). Nous ne saurons donc que vers 17 heures si cette opération est une réussite.

Publicité
L’atterrissage doit avoir lieu à l’endroit précis choisi par les scientifiques pour sa (très) relative hospitalité. Cette opération périlleuse va se dérouler à quelques 511 millions de kilomètres de la Terre. Philae aura la mission de fouiller le sol de la comète afin de trouver un matériau organique qui permettrait de comprendre l’apparition de la vie sur Terre. C’est ce que les spécialistes appellent "l’archéologie spatiale".  

 

En imagesMission Rosetta : l'atterrissage en images

Objectif 67P Churyunov-Gerasimenko

Rosetta a quitté la Terre le 2 mars 2004. Elle a atteint 67P Churyunov-Gerasimenko, plus familièrement appelée

Photo du site Agilkia prise à 30,5 kilomètres

Le site d’atterrissage se dénomme Agilkia. Il s’agit d’une ellipse de 900 mètres de long sur près de 600 de large, rapporte le Centre national d'études spatiales (CNES). Ce site a été choisi car il présente toutes les composantes nécessaires à l’examen de la comète par Philae. Il est relativement plat (pour l’atterrissage), exposé à la lumière du...

67P/T-G se trouve à plus de 700 000 000 kilomètre du Soleil

Selon 20minutes, les scientifiques espèrent que la mission pourra durer six mois. En effet, passé cette période, la comète devrait se rapprocher considérablement du Soleil, faisant fondre du même coup les composantes électroniques de Philae. Pour suivre l’atterrissage sur la comète, c’est ici.

De glace et de pousière

67P Churyunov-Gerasimenko a une température de surface avoisinant les -40 à -70 °C. La comète a une densité beaucoup plus faible que la Terre (400 kg/m3), car creuse. elle est essentiellement composée de poussière et de glace. Pour suivre l’atterrissage sur la comète, c’est ici.

28 minutes, le temps de recevoir une transmission

Compte tenu du délai de transmission entre les sondes et la Terre qui est de 28 minutes, la confirmation de la séparation de deux sondes a été faite sur les coups de 10h03. De même, sept heures séparent le largage de l’atterrissage. La confirmation de la réussite de cette étape se déroulera vers 17 heures (à un quart d’heure près). Pour suivre l’atte...

Ordre de grandeur : la comète au-dessus de Paris

Pour suivre l’atterrissage sur la comète, c’est ici.

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :